Mathieu Boogaerts - I Love You

02/01/2009, par David Vertessen | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MATHIEU BOOGAERTS - I Love You
(tôt Ou tard) [site] - acheter ce disque

MATHIEU BOOGAERTS - I Love YouMathieu Boogaerts est une telle valeur sûre qu'on se demande comment il pourrait encore étonner, autrement qu'en livrant quelque chose de mauvais. Mais comme il nous aime, qu'il a plus d'une touche à son clavier et qu'il est décidément très fort, il nous épargne cette fantaisie de mauvais goût. Donc, à nouveau, il crée la (bonne) surprise. Comment ? En se lâchant à un niveau jamais atteint en dix ans d'élucubrations. Pour ce faire, il change radicalement la manière d'aborder ses compositions. Ce n'est pas un secret, Mathieu aime les rythmiques chaloupées. Alors, plutôt que de faire les choses "à l'endroit" et de reléguer les percussions au rang d'accompagnatrices adhérentes, pourquoi ne pas leur donner le premier rôle, celui de la trame et de l'impulsion ? Qu'à cela ne tienne, il dégote un endroit isolé dans lequel il peut se retrouver à toute heure de la journée et de la nuit pour y faire beaucoup de bruit ; il y installe son nouvel élément central : sa batterie ; puis y aménage son petit confort. Il reste encore à trouver le son qui sera en adéquation avec sa sensation du moment. Deux coups de baguette magique et c'est chose faite. Il n'y a plus qu'à faire le grand saut. Allez hop, il balance ses veilles rectitudes d'autan par-dessus l'épaule et ose l'expérimentation. Davantage concentré sur la musicalité que sur les paroles, Mathieu qui aime s'éclater en franglais utilise sa voix douce et haut perchée comme un instrument de plus, et nous conte ses petites histoires d'amour tordues à souhait sur un rythme effréné. Excepté pour le saxophone et la trompette, c'est lui qui officie derrière tous les instruments. Complètement à l'aise dans ses tongs, il débite sa musique à la façon d'un rappeur pop doux dingue qui ne se soucie de rien. Les mélodies sont loufoques, ludiques, bref, exquises. Et comme il ne s'interdit aucune excentricité, on en fait de même et on s'éclate avec lui. Merci Mathieu, "I Love You".

David Vertessen


A lire également, sur Mathieu Boogaerts :
la chronique de "2000" (2003)


Come to Me
All I Wanna do
Chappe de béton
Jambe
Fais gaffe
Chaque fois
Do You Feel OK
Bandit
Corinne
Allez
Game Over
I Love You


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals