Matt Keating - Tiltawhirl

23/01/2002, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MATT KEATING - Tiltawhirl
(Poptones / import)

MATT KEATING - TiltawhirlMatthew Keating est un singer songwriter américain apparu au milieu des 90's, à contre-courant du grunge mainstream d'alors, avec des influences pop classiques dans la lignée des Beatles. Ce qui a priori n'est pas un défaut. Il a donc publié sur le label Alias Records (American Music Club, Yo La Tengo) trois albums plus un EP, qui ont récolté l'estime de la presse critique et une "relative indifférence du grand public" (rires). Puis il est passé chez Poptones, le nouveau label d'Alan McGee (Creation Records, Teenage Fan Club), qui a publié ce quatrième album en juin dernier.
Produit par Gary Maurer (Hem, Luna) dans des conditions plutôt rudimentaires, ce disque jaune citron est une correcte collection de quinze chansons pop, partagée entre une monotonie de déjà-entendu et des éclairs d'inspiration dignes des meilleurs, genre Lennon période "Working Class Hero" ou "My Mummy's Dead". Au niveau du timbre de voix et du style, Matt Keating rappelle le plus souvent Robyn Hitchcock, lui-même autre modèle de "génie mitigé". En voilà donc un de plus (que je n'avais pas écouté jusqu'ici) dans le monde confidentiel - et souvent attachant - des artistes cultes, des talents underground. Loin de moi l'idée saugrenue de parler de "losers" comme le font certains. Keating n'est pas totalement anonyme, il enregistre des disques, et vaut mieux que bien d'autres musiques commerciales. Non, les "losers", ce sont davantage les moutons que les brebis galeuses, à mon sens…
Il y a sur cette collection quelques moments de grâce qui ne font pas regretter de se l'être procurée : "Sunday Song", tout-à-fait enchanteur après quelques écoutes, "Jacksonville", "Bad Things Will Happen" ou encore "Beautiful"…L'écriture me paraît remarquable : "What it was, I don't know / That caused a certain wind to blow / The one that gets inside your brain / And tells you things you can't explain " ( "Jacksonville" ).
Coïncidence du hasard des découvertes, on trouve aussi sur ce disque une chanson sur l'exécution de Karla Faye Tucker ("It's A Shame"), toutefois moins directe et prenante que celle de Mary Gauthier sur "Drag Queens In Limousines" (précédemment chroniqué).
Dans l'ensemble "Tiltawhirl" est le disque d'un talent pop indéniable, qui pourrait bien nous réserver à l'avenir un petit chef-d'œuvre, pourquoi pas ? Il suffirait d'une inspiration plus débordante, d'une production plus élaborée…

Hugues

Sunday Song
Man Overboard
As Bad As It Lasts
Jacksonville
Successful
Not Today
On Closer Inspection
Window Booth
Believe It
Executioner
Float Away
It's A Shame
Beautiful
Anyway
Bad Things Will Happen

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews