Midori Hirano - Klo: Yuri

05/01/2009, par Xavier | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MIDORI HIRANO - Klo: Yuri
(Noble) [site] - acheter ce disque

MIDORI HIRANO - Klo: YuriDeux ans après son premier album "LushRush", la japonaise Midori Hirano revient avec l'envoûtant "Klo: Yuri".
La musique délivrée dans cet album pourrait s'apparenter à une Björk arpentant les forêts mystérieuses d'un dessin animé d'Hayao Miyazaki.
D'ailleurs, l'univers musical de Midori est en osmose parfaite avec celle de Joe Hisaishi, le compositeur attitré des films du créateur de Totorro, à la différence notable que mademoiselle Hirano travaille seule et sans orchestre.
Dans cette petite fabrique des rêves, piano et violon donnent la réplique à de l'electronica étonnamment chaleureuse et humaine.
Quasiment absente du premier album, la voix de Midori Hirano hante les deux tiers du disque cette fois-ci. Son timbre doux et fragile n'en donne que plus d'épaisseur et de saveur aux morceaux.
Ceux aimant les classifications apposent volontiers le terme de "post classique" pour parler de la musique de Midori.
S'expliquant sûrement par sa formation de musicienne mention piano classique, cela ne reflète pas vraiment son oeuvre, au confluent de genres variés et à géométrie variable.
Ainsi certains morceaux bénéficient d'une aura pop ou jazz qui se conjugue merveilleusement avec le monde féerique de cette compositrice ("Out", "Transition"), d'autres donnent à entendre des comptines mélancoliques, sorte de boîtes à musique tiersennienne provenant du soleil levant ("Faceless Angel", "Sora").
Cette artiste retranscrit la nostalgie de l'enfance perdue avec un savoir-faire et une maturité exemplaires en n'ajoutant aucun superflu.
La barrière de la langue devient perméable avec une telle musique et les sentiments perçus transcendent les mots, la compréhension de l'oeuvre s'opérant naturellement par l'écoute.
Si loin, si proche, la modernité du Japon pénètre avec subtilité nos oreilles européennes et l'éclipse solaire du dernier morceau ("Solar Eclipse") vient effacer cette distance apparemment infranchissable.

Xavier

Terra
Faceless Angel
Feathers
Null
Out
Translation
Sora
Caracole
Cells That Smell Sounds
Solar Eclipse

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews