Minor Majority - Candy Store

28/02/2008, par Christophe Patris | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MINOR MAJORITY - Candy Store
(Sonet - Vicious Circle) [site] - acheter ce disque

MINOR MAJORITY - Candy StoreLes scandinaves n'ont sans doute jamais été aussi inspirés et productifs que depuis ces dix dernières années : des labels indépendants exemplaires, des groupes innovants, des pépites électro, jazz, rock, ambient, folk, country, hard-rock, mais avant tout pop, qui sortent chaque année en un flot qui semble intarissable... Si la Suède reste de loin première de la classe, la Norvège, loin d'être en reste, brandit également avec fierté ses trophées. Depuis huit ans, un groupe indépendant y défie tranquillement les majors du disque, en occupant le haut des charts nationaux et en raflant tous les prix. En puisant son équilibre dans le paradoxe de son nom, Minor Majority semble avoir trouvé un juste milieu dont témoigne aujourd'hui "Candy Store", première compilation du groupe. Depuis huit ans (et quatre albums, dont trois sortis en France), Pål Angelskår se réapproprie les codes du songwriting à l'anglo-saxonne en y intégrant son spleen typiquement nordique. On pense évidemment aux Tindersticks ("Dancing in the Backyard", "As Good as it Gets"), mais aussi à la pop plus immédiate de REM, celle du début des années quatre-vingt-dix ("This Time"), voire même parfois à Johnny Cash ("The Dark Half" et son harmonica rageur). Mais Minor Majority est loin de se résumer à un assemblage d'influences. La remarquable homogénéité qui se dégage de "Candy Store" prouve avant tout la volonté claire et efficace du groupe de créer un son propre, à la fois charismatique et accessible. Le second disque de la compilation, composé d'inédits et de raretés, confirme d'ailleurs ce parcours sans faille. Résolument plus pop - voire tubesques ("Somebody Else's Baby") - ces onze chansons offrent une face B plus légère, accompagnée de pizzicati occasionnels et de flûtes discrètes. Les trois titres composés spécialement pour la compilation ("Somebody Else's Baby", "Her Kind of Guy" et "Now You Play That Song Again"), impeccables, ouvrent une voie royale au cinquième et futur album de ce groupe qui, malgré l'aspect rétrospectif de la compilation, ne cesse d'aller de l'avant.

Christophe Patris

A lire également, sur Minor Majority :
la chronique de "Reasons to Hang Around" (2006)
la chronique de "If I Told You You Were Beautiful" (2005)
l'interview (2004)
Electrolove
Dancing in the Backyard
This Time
(In That) Premature Way
As Good as It Gets
What I Deserve
She Gave Me Away
Come Back to Me
If I Told You, You Were Beautiful
The Dark Half
Let the Night Begin
Supergirl
Wish You'd Hold That Smile
Alison
Smile at Everyone
Up for You and I

Live Your Life as You Look
Keep Coming Around
Silently Aware
The Things You Say
Somebody Else's Baby
Now You Play That Song Again
I'm OK
Candy Store
Her Kind of Guy
Don't Say You Love Me
Henry's Fuck-Up


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews