Minus Story - My Ion Truss + Make the Dead Come

album de la semaine du 20/06/2007, par Jean-Charles Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MINUS STORY - My Ion Truss + Make The Dead Come
(Jagjaguwar / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

Les choses sont simples avec Minus Story. Vous êtes fixé au bout de quatre minutes sur la teneur de ces deux nouveaux albums. Que les lecteurs de cette chronique soient donc également fixés sur la teneur de celle-ci avant d'en lire éventuellement plus : 2007 réussit très bien à Minus Story, et réciproquement.

Minus Story - My Ion Truss"My Ion Truss" reprend les choses là où "No Rest For Ghost" les avat laissées. Dans la tourmente. Et pourtant, on s'y sent tout de suite bizarrement bien accueilli, dans cette inquiétante atmosphère où guitares et voix flottent, égarées dans des hauteurs nocturnes. Peut-être parce que le groupe a posé quelques passerelles plus ou moins explicites entre cet album et le précédent dans les mélodies. Probablement plus certainement parce que cette pop éthérée a quelque chose d'immédiatement confortable et séduisant, dans son anxiété même. Ce qui n'est en aucune façon la traduction d'une facilité quelconque. Les volutes vaporeuses par lesquelles démarre le disque sont violemment dispersées dès la deuxième plage par des incantations explosives dérivant vers les réserves bruitistes de la formation, qui en appelle même à un saxophone fou pour la cause. Même schéma sur le titre suivant, à partir duquel la dichotomie entre ces deux facettes de Minus Story, introspection épurée contre éclats de violence électriques, semble être érigée en règle interne aux morceaux. "Battle of Our Lives", titre emblématique de l'album va briser provisoirement ce modèle en poussant une complainte esthétisant à souhait l'idée de désespoir. Par la suite, le même déséquilibre schizophrène continue à structurer les chansons, tour à tour maladives et décharnées, puis compulsives et volcaniques, le tout dans une parfaite homogénéité, solidement assurée il est vrai par la voix nuageuse de Jordan Geiger. Il serait toutefois un peu trop facile de dire que ce nouvel album de Minus Story est un nouveau coup de maître. Disons plutôt, pour respecter le goût de l'énigme verbale entretenu par le groupe, que ce "My Ion Truss" mérite tout à fait l'étiquette de "veuf de roche".

Minus Story - Make the Dead ComePlus tôt dans l'année, Minus Story avait sorti un petit album plus ou moins auto-produit "Make the Dead Come". Petit par sa longueur et par la puissance marketing déployée pour sa promotion. Mais assez grand en réalité dans son contenu. La thématique n'a plus rien du spectre fantomatique du précédent album officiel. Loin s'en faut puisqu'il s'agit tout bonnement ici d'un album conceptuel sur la mort. Et oui, il fallait tout de même y penser. Et Minus Story s'en acquitte avec une application sans faille à travers laquelle il n'est pas interdit de percevoir une once de second degré (jetez seulement un oeil au tracklisting). Derrière une pochette atroce, le nom de l'album peut d'ailleurs être interprété de plusieurs façons. Quoi qu'il en soit, ce 7 titres promis à une belle confidentialité explore la part non moins sombre mais plus calme du groupe, privilégiant les ballades hantées, ténues, exposées dans une lenteur de rigueur, puisque sépulcrale. Les coups d'éclat ne sont pourtant pas écartés de ce noir tableau, dont le ton est plus naturellement donné par le piano, mais où les autres instruments ont droit à quelques dérapages notoires. Particulièrement remarquable, la fin de l'album, avec un "We Are Both Dead" très glaçant, suivi par un instrumental léger, invite soigneusement à éteindre la lumière, puis à fermer les yeux, pour mieux contempler le chemin gentiment indiqué par Minus Story. Et si à la fin du disque vous voulez rester dans le noir, peut-être êtes-vous déjà un peu mort.

Jean-Charles Dufeu

My Ion Truss
In Line
Aaron
Stitch Me Up
The Battle of our Lives
Beast at My Side
The Way Beyond
Parachute
Mama Mama
Pretty in the Light
Miles and Miles

Make the Dead Come
Come Into My Arms
Here Comes Little Death
When He Comes
Come Into My Room / My Enemy
Follow the Dead
We Are Both Dead
Dying is the Last Thing I'll Do



les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews