V/A - Not Given Lightly - A Tribute to the Giant Golden Book of New Zealand's Alternative Music Scene

02/06/2009, par Guillaume Sautereau | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

V/A - Not Given Lightly - A Tribute To The Giant Golden Book Of New Zealand's Alternative Music Scene
(Morr Music / La Baleine) - acheter ce disque

V/A - Not Given Lightly - A Tribute To The Giant Golden Book Of New Zealand's Alternative Music SceneMoins en vue ces temps-ci, la maison de Thomas Morr réitère avec cette double-compilation un procédé qui lui avait excellement réussi avec la compilation "Blue Skyed and Clear" en 2002, qui proposait des reprises du mesestimé groupe Slowdive sur un CD par les groupes du label et des inédits de ces mêmes groupes sur le deuxième. Sortie en pleine âge d'or de l'electronica dont Thomas Morr avait su se faire le champion et juste en amont d'un (petit) revival shoegazing qui perdure encore aujourd'hui, cette compilation rendait évidente la filiation entre le groupe de Neil Halstead et l'écurie du label berlinois, ainsi que la modernité de Slowdive. Sept ans plus tard, alors que Morr Music a su se diversifier par des sorties toujours aussi bonnes que par le passé, mais moins marquées par le son "indietronica", le pari de faire le lien avec la scène néo-zélandaise des années 80 paraît plus hasardeux, tant la musique de groupes comme les Tall Dwarfs ou The Clean fait paraître bien sage celle de, au hasard, Lali Puna.
Pas pour Thomas Morr, qui avoue avoir vu la lumière en découvrant les disques du label Flying Nun et leur démarche do it yourself. Cela faisait donc un moment que l'idée de cet hommage lui trottait dans la tête et, conforté par une discussion avec son vieux camarade Markus Acher (The Notwist, Lali Puna) et un tour dans sa discothèque personnelle, il a proposé aux artistes de son label un morceau d'origine kiwi à reprendre.
Voilà qui intriguera forcément celui qui comme moi voue un culte à des groupes comme les Bats, les Chills, les Tall Dwarfs ou les Verlaines, ces artistes défendus en leur temps par les Inrockuptibles, dont je me souviens en particulier avec émotion qu'ils offrirent vers 1992 à leurs abonnés une chouette compilation de groupes Flying Nun, le label emblématique de cette période, compilation dont on retrouve d'ailleurs ici de nombreux morceaux repris par l'écurie Morr Music.
Premier point, la sélection de Herr Morr est impeccable ; on pourrait bien sûr pointer quelques oublis, mais il faut bien faire des choix et en l'occurrence ils sont excellents.
Voilà qui garantit donc un très bon niveau pour ce premier CD. American Analog Set réalise une bonne version, un peu linéaire, du "Anything Could Happen" de The Clean, Lali Puna une version pointilliste du "I Like Rain" du Jean-Paul Sartre Experience, Tarwater fait du Tarwater avec le fascinant "Death and the Maiden" des Verlaines et It's a Musical cartonne avec sa reprise de "All My Hollowness To You" des immenses Tall Dwarfs, une des plus belles réussites du disque avec "Afternoon in Bed" des Bats, joliment interprété par The Wooden Birds. Seul bémol à mon goût, le traitement infligé à l'une des plus belles chansons du monde, "Pink Frost" des Chills. Ils sont deux à s'attaquer séparément à ce sommet, Masha Qrella et The Go Find. Le résultat n'est pas indigne, mais un poil trop nonchalant pour une telle merveille de tristesse, surtout pour Masha Qrella, en plein syndrome Nouvelle Vague. Cela marque peut-être les limites du lien qu'entrevoit Thomas Morr entre son label et les aïeux kiwis : les contributions de l'écurie Morr paraissent parfois bien aseptisées en comparaison avec la mélancolie dérangée, la noirceur poisseuse et le côté foutraque de bon nombre des originaux.
Mais ne boudons pas notre plaisir : il était grand temps de remettre au beau milieu de la carte de l'indie pop cette Nouvelle-Zélande, véritable source d'inspiration pour bon nombre de nos champions (Pavement, les Little Rabbits, pour ne citer que les plus évidents).
On retrouve les mêmes artistes plus quelques autres sur le second CD, pour un tour d'horizon des tendances printemps-été 2009 de la collection Morr Music. Pour qui apprécie le label, il y a de quoi être confiant, les beaux jours sont loin d'être terminés, surtout avec ce salutaire élargissement de pallette que j'évoquais plus haut.
Une des récentes signatures du label, Surf City, est d'ailleurs basée en Nouvelle Zélande : la boucle est bouclée !

Guillaume

A lire également, sur les groupes néo-zélandais qu'on aime :
la chronique de "Anthology" de The Clean (2003)
la chronique de "Getaway" de The Clean (2001)

CD 1
LALI PUNA - I Like RAin
PEOPLE PRESS PLAY - Kaleidoscope World
TARWATER - Death and the Maiden
IT'S A MUSICAL - All My Hollowness to You
B. FLEISCHMANN - Not Given Lightly
THE GO FIND - Pink Frost
GUTHER - Glide
THE WOODEN BIRDS - Afternoon in Bed
BUTCHER IN THE BAR - Bee to Honey
SIN FANG BOUS - I Think I'd Thought I'd Nothing Else to Think About
BORKO - Up in the Sky
MASHA QRELLA - Pink Frost
SAROOS - Prisoner of a Single Passion
AMERICAN ANALOG SET - Anything Could Happen
BOBBY & BLUMM - On an Unknown Beach
CONTRIVA - Light
ISAN - Harmonic Deluxe
ELECTRIC PRESIDENT - You Forget

CD 2
BENNI HEMM HEMM - Stoffelse
RADICAL FACE - Wandering
GUTHER - New Science
SIN FANG BOUS - Nothings
SEABEAR - Singing Arc
BUTCHER THE BAR - Snakes
SURF CITY - Kudos
ELECTRIC PRESIDENT - White Noise
IT'S A MUSICAL - In Case of Harmony
SEAVAULT - Cornfield
POPULOUS - Zodiac
SAROOS - Dubstar
TARWATER - Captain
ISAN - Happy Chord Whore
BOBBY & BLUMM - Take a Sip
B. FLEISCHMANN - Aldebaran Waltz

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews