Morrissey - Ringleader of the Tormentors

18/04/2006, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MORRISSEY - Ringleader Of The Tormentors
(Attack Records / Sanctuary Records) [site] - acheter ce disque

MORRISSEY - Ringleader Of The Tormentors Morrissey est heureux ! Bon, enfin, heureux, c'est beaucoup dire, disons qu'il est un peu moins misérabiliste. C'est du moins ce que dit le dossier de presse. "Ringleader of the Tormentors" est l'album de la renaissance, du renouveau, et de l'amour (physique). Autant le dire, pour les fans, une révolution ! Pour les autres, juste un énième album de Morrissey bourré de paroles plus ou moins inspirées et corrosives, et de chansons à reprendre comme des hymnes sous la pluie ou dans la chaleur de concerts trop chers.
Rien de nouveau sous le soleil donc, même si le soleil brille un peu plus fort. Momo se repose toujours sur Alain Whyte et Boz Boorer, pour nous refourguer les mêmes chansons qu'il nous refourgue depuis l'excellent "Vauxhall and I", et ça commence à fatiguer.
Alors que reste-t-il ? La sacro-sainte ambition (certains diront prétention) de Morrissey. Cette ambition qui l'amène à s'allier au célèbrissime Tony Visconti avant de contacter le légendaire Ennio Morricone. Et le résultat est hallucinant. Ces collaborateurs de choix aident l'album à se dépêtrer des des limites habituelles des musiciens du Moz, ils apportent ce qu'il faut d'ampleur à leur son étriqué. Bien sûr, on n'atteint pas les sommets des Smiths, il faudrait un miracle pour ça, mais on est une bonne mesure au-dessus de "You Are the Quarry". "You Have Killed Me" est un single parfait plein d'humour et de violons, "Dear God, Please Help Me" est angélique et envoûtant, "The Youngest Was the Most Loved" est le somptueux morceau qui manquait sur "Vauxhall and I". Morrissey chante mieux que jamais et, s'il continue à s'éloigner de ses compagnons mal famés, il risque d'étonner ses non-fans avec son prochain album. A presque 47 ans, Morrissey vient de prouver que le futur est devant lui !

Gildas Le Pallec

I Will See You in Far off Places
Dear God, Please Help Me
You Have Killed Me
The Youngest Was the Most Loved
In the Future When All's Well
The Father Who Must Be Killed
Life Is a Pigsty
I'll Never Be Anybody's Hero
On the Streets I Ran
To Me You Are a Work of Art
I Just Want to See the Boy Happy
At Last I Am Born


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog