Motorama au Rocher de Palmer (Cenon), le 21/02/2013

26/02/2013, par | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Il n'y a qu'un seul concert au programme du Rocher ce soir, et la température très douce de la journée est tombée pour laisser place à une certaine fraîcheur. Mais passons outre la météo, et le public de la salle a visiblement fait de même : il y a une petite audience, mais je sens qu'il y a pas mal de curiosité.

Je ne sais pas quelle proportion des spectateurs présents est là pour Mina Tindle, qui aura joué en second. Autant le dire de suite : je suis resté très largement en dehors du set de la française, qui offre une musique par ailleurs bien faite. Mais je suis resté en dehors de ces mélodies un peu lisses, un peu polies. Parce qu'avant aussi, il y a eu Motorama.

Motorama

Et ce fut une tornade. Les 5 Russes ne sont pas des bavards, prenant place sur la scène dans un silence qui n'augure en rien de l'intensité qui les a frappés comme la foudre. Le concert a basculé très vite dans une folle accélération maintenue tout du long, Vladislav Parshin (chant / guitare) symbolisant de la manière la plus marquante ce basculement entre calme et fureur. Il semble immense, mais aussi survolté avec ses lunettes (qu'il enlèvera puis remettra plusieurs fois, emporté par sa fougue) et sa casquette (qui volera assez vite dans un coin de la scène). Il se dégage ausi des chansons, impeccables hymnes entre pop et new wave, un parfum finalement assez punk, qui donne envie de faire comme Vladislav, de tout envoyer valdinguer, de danser aussi sur ces merveilles jouées ce soir à 100 à l'heure. "To the South" devient un exercice d'équilibre exécuté à grande vitesse, mais "During the Years", "Rose in the Vase" ou "White Light" témoignent de cette envie de se donner à fond, de profiter à bloc de ces 45 minutes offertes, et je n'en ai pas perdu une goutte, tant l'électricité qui émanait de ces 5 musiciens avait quelque chose de contagieux, de terriblement excitant aussi, avec comme point d'orgue leur meilleure chanson, "Alps", qui est venue apporter la dernière touche à une démonstration qui fut ô combien brillante !

Motorama

Merci à Talitres. Photos : Seb sOwat

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews