Mrs Chan, Mr Chow, Miss (O) - Beat Is... Our Inspiration

15/12/2009, par | Single |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MRS CHAN, MR CHOW, MISS (O) - Beat Is... Our Inspiration
(Autoproduit)

MRS CHAN, MR CHOW, MISS (O) - Beat Is... Our InspirationIl n'est pas évident de se lancer dans un projet comme celui de Mrs Chan, Mr Chow, Miss (O). Nos trois jeunes membres se sont volontairement dirigés vers une musique exigeante et sans concession, le tout était d'arriver à éviter la caricature sans dénaturer le propos : plus que l'étiquette post-rock, on est ici dans le domaine d'une forme d'expérimentation sonore, souvent surprenante et déroutante.

Le trio apporte une réponse bien personnelle à ce qui pourrait constituer une impasse et virer à l'exercice de style. Le trio batterie (lui) - violon (elle) - piano (elle encore) fonctionne à plein, car chacun apporte sa pierre aux ambiances qui forment l'identité de la musique de Mrs Chan, Mr Chow, Miss (O). Le violon apporte cette touche de tristesse, dont émane pourtant une forme de violence contenue, celle-ci trouvant sa manifestation dans la batterie, extrêmement sèche et précise, et le piano est l'élément liant entre les deux. Mais ces repères sont changeants, à l'intérieur-même d'un morceau, comme "4'38" : il n'est pas aisé de distinguer les émotions qui se télescopent dans ces quatre minutes, et ce n'est sûrement pas plus mal. "Chapitre 1" et "Chapitre 2" témoignent d'une ambition encore plus grande dans leur construction. Froids, étirés dans leur langueur, ils distillent une ambiance pesante, saturée de mauvaises ondes, mais dont le charme vénéneux fait terriblement effet, jusqu'à la montée en puissance et enfin l'explosion. Faite de hauts et de bas, le diptyque exsude une rage, une puissance qui se mettent au service d'une mélodie dont le tempo noir s'accélère, en une fuite en avant, jusqu'à en perdre haleine. Et ce n'est pas le vertigineux "III" qui va dissiper cette impression, au contraire. La musique du trio est éminemment vivante, elle palpite et bouillonne au gré des émotions de ses membres et de leurs instruments (que la production a eu le bon goût de laisser presque nus dans leurs sonorités). L'ambiance du début, un brin mélancolique, est dissipée, le violon change de ton, le rythme va en s'accélérant, se calme, repart : en quinze minutes (oui, quinze), Mrs Chan, Mr Chow et Miss (O) auront su malmener l'auditeur, sans jamais le perdre, ni diluer l'intérêt de sa musique. Voici un pendant aux canons du post-rock et de bruit sonore que les amateurs auraient tort de ne pas surveiller.

Mickaël Choisi

4'38
Chapitre 1
Chapitre 2
III

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals