My Raining Stars - From St Saviour to Quickwell / Track by track

04/02/2009, par Christophe Dufeu | Track by track |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MY RAINING STARS

Près d'un an après avoir découvert leur premier album autoproduit, le très pop "From St Saviour to Quickwell" (que l'on réécoute avec grand plaisir), et à l'occasion de la distribution digitale de celui-ci sur Believe Digital, nous avons demandé au groupe de revenir sur la genèse de l'album. Un "track-by-track" en forme de dialogue entre Thierry (le chanteur et auteur-compositeur) et E-grand et Mathéa, responsables d'une production riche et réjouissante.

My Raining Stars

Thierry : Pour bien comprendre ce qui suit, il faut avoir à l'esprit, qu'à la base, j'ai enregistré sommairement ces chansons sur un 4-pistes K7, seul dans mon coin. Je les ai ensuite confiées à E-grand et Mathéa qui, ne conservant que mes lead vocals et les batteries, les ont ré-enregistrées, ré-arrangées et mixées.

Gone for Ever More
Thierry : Notre morceau "Pop'N'Roll" par excellence. Je me souviens que, lorsque j'ai commencé à le composer, j'ai rapidement été confronté à un sérieux problème : j'avais une mélodie de couplet mais pas de refrain digne de ce nom. J'ai fait quelques essais mais ils se sont avérés peu concluants. J'ai laissé reposer, et puis, un jour, je me suis souvenu d'un refrain, un peu "poussiéreux", que j'aimais bien (notamment en raison de parties basses bien "tendues", chose que j'apprécie particulièrement) mais que j'avais mis de côté car ...je n'avais pas de couplet à lui associer à l'époque ! J'ai fait un essai d'assemblage, et, comme par magie, ça a fonctionné. Et plutôt pas mal car c'est peut être la chanson pour laquelle on a eu le plus de retours positifs jusqu'à présent. Je suis d'autant plus content de cette chanson que E-grand, avec ses guitares, a "dignement shoegazé" le refrain, au delà de mes espérances. Je me souviens aussi d'avoir trouvé la mélodie de chant de la dernière partie peu de temps avant de l'enregistrer, genre la veille ou l'avant veille, en la répétant... bizarre le processus créatif de cette chanson !

E-grand et Mathéa : Pour ce morceau, on voulait se dégager des sons trop poppy, on a senti que ce serait intéressant d'accentuer le côté percutant, c'est d'ailleurs le seul morceau sur lequel il n'y a pas de guitare acoustique, on a mis un mélange d'influences, en jouant sur des contrastes, guitare rock sur le couplet assez dépouillé, refrain planant et touffu, chant pop et chœurs plus funk... On a vraiment pris du plaisir à l'enregistrer et le mixer, c'est un de nos préférés.

Riding for a Fall
Thierry : A l'époque où j'ai composé cette chanson, je n'arrêtais pas d'écouter Chapterhouse, Ride et autres Pale Saints, je me faisais mon "revival shoegazing" et la démo que j'ai "léguée" à E-grand était donc dans cet esprit. A l'arrivée, le résultat est ... à l'opposé de ce que j'avais imaginé : très "jangly". Et pourtant, c'est l'une de mes 2 ou 3 chansons préférées, comme quoi... En outre, j'adore le travail qu'ils ont réalisé, avec Mathéa, sur les choeurs. Vous voulez savoir quoi ? il m'arrive même d'écouter en cachette la version sans mes lead-vocals, juste avec leur choeurs, pour le plaisir. Mais chuuut, ça reste entre nous hein? C'est aussi la préférée des "purs" fans d'indie pop, probablement en raison de ce côté très "jangly" justement".

E-grand et Mathéa : Après l'enregistrement des guitares, on a senti l'esprit des vieux groupes indie pop fin eighties, début nineties qui resurgissait, alors on s'est amusés à le produire façon "Field Mice". Mais on n'a pas tout calculé, on s'est laissés surprendre à des moments comme par cette guitare qui, dans la magie du mix, fait ressortir des harmoniques en background qui ressemblent à un clavier. Tout le monde nous dit "Super, le clavier" alors qu'il n'y en a pas ! On s'est "battus", Mathéa et moi pour imposer nos propres chœurs, finalement, on a eu chacun notre couplet... A vous de deviner qui a fait quoi !"

Head Over Heels
Thierry : J'ai une tendresse toute particulière pour cette chanson car c'est avec elle que tout a commencé. En fait, c'est la chanson, parmi toutes celles que j'avais fait écouter à E-grand, qui avait le plus retenu son attention. Je dirais même qu'il s'était enthousiasmé au-delà du raisonnable en me disant à plusieurs reprises : "mouais, elle est pas mal...". Ce qui veut dire en langage commun : "c'est une putain de bonne chanson" (j'adore son côté expansif , extraverti, à E-grand... je me moque gentiment de lui là mais je ne le remercierai jamais assez car, sans lui, vous ne pourriez écouter ces popsongs. Un grand merci à Mathea aussi et à ses magnifiques choeurs, j'y reviendrai.) Bref, c'est donc la chanson qui l'a décidé à me proposer de démarrer le chantier : "And if we would record some My Raining Stars songs with a good quality sound ?". C'est sans doute la plus "outrageusement poppy" de l'album. A noter que certains des chouettes choeurs de la fin étaient à l'origine une partie clavier sur les refrains, l'idée qu'ont eue E-grand et Mathéa de la détourner en choeurs est excellente.

E-grand et Mathéa : Ce morceau, on l'avait déjà remodelé avec Thierry lors d'entrevues musicales confidentielles. Ça a été une base, mais je crois qu'il a quand même été très surpris de la version définitive avec notamment des lalalas et une chorale ambulante improvisée en fin de morceau. On a aussi retouché la basse pour donner un rythme chaloupé à ce morceau très romantique. D'ailleurs, on remercie Thierry de nous avoir laissé carte blanche comme sur l'ensemble de l'album. Tout est parti de "Head Over Heels" qui a joué le rôle de morceau test... Test concluant parce qu'il a débouché sur l'album. Un titre que j'adore, j'aurais aimé le composer. Bravo Thierry !!!

Thierry : Merde, il me fait mentir là avec ce joli compliment, j'en suis tout gêné car je vous jure que ce n'est pas le genre de la maison... même si j'ai "un peu forcé" le trait, c'est vrai. Bah, il sait bien tout le respect que j'ai pour lui, attendez un peu d'écouter les (ENORMES) morceaux de son propre album (en cours de mixage), vous comprendrez... mais là je m'égare...

My Raining Stars

All This Time
Thierry : La version originale était en fait très electro-pop, avec un tempo très rapide. Me concernant, c'était loin d'être ma chanson préférée mais on m'a convaincu, à l'insu de mon plein gré (!), de la conserver. Peu avant l'enregistrement, j'ai changé d'avis (comme cela m'arrive parfois !) et je l'ai pas mal modifiée en ralentissant le tempo et en changeant les parties batteries. Je crois qu'ils ont eu raison d'insister car, finalement, on a de bons retours sur elle aussi de la part de ceux qui ont écouté l'album dans sa totalité (faudrait d'ailleurs que je pense à la mettre en ligne un de ces jours !). Un autre truc, je trouve qu'elle se bonifie encore en live grâce à une idée de choeurs sur le refrain absolument géniale qu'avait eue E-grand lors de mes prises de voix mais qu'il a "dramatiquement" oublié lors de l'enregistrement final. Je lui en veux encore et il le sait, hé hé !!! Il a aussi été décidé de modifier les guitares du refrain en faisant un truc que Mathéa a qualifié de "à la Blondie" (ce qui n'est pas faux !) et de rajouter des parties vocales, en canon avec Dan (le second guitariste et choriste pour les lives que je remercie infiniment aussi car, sans lui, il n'y aurait pas de concerts possibles de My Raining Stars).

E-grand et Mathéa : C'est un morceau assez sophistiqué qui recèle pas mal d'effets, qui a un vrai son à lui. Une voix et une guitare qui forment un sample sur tout le morceau, un effet rotary sur la basse, une fin de morceau qui se transforme en intro, une guitare sans artifice, voilà quelques ingrédients de la recette de "All This Time". Sans oublier un joli clin d'œil au son sixties qui s'est imposé à nous au fil de l'enregistrement.

Twisting Over My Soul
Thierry : Le choix de la sélectionner s'est imposé facilement car elle a fait l'unanimité dès le départ. C'est celle que je préfère jouer en live actuellement parce qu'on l'a pas mal rallongée et que E-grand termine sur un solo de maaaaalade, du coup, il s'en dégage une vraie belle énergie alors qu'elle était plutôt mélancolique à la base. Sur cette chanson, j'avais envie d'un refrain "à la Morrissey"...

E-grand et Mathéa : Un morceau qu'on a voulu faire sonner entre électro pop et folk "Simon and Garfunkelienne" l'ensemble reste assez dépouillé, ce qui colle vraiment bien au timbre de la voix de Thierry. En général, on aime bien quand il ne force pas sa voix. (Thierry : "Message reçu !"). On a pris un plaisir particulier à créer des harmonies vocales sur les refrains et sur la fin du morceau. Un de nos morceaux préférés."

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews