Nation all dust, guitares d'Amérique sur la Canebière

19/12/2007, par | Edito |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

On a reçu ça d'un groupe de la cité phocéenne, comme on dit dans les commentaires des matchs de l'OM. Ils s'appellent Nation all dust : "Plutôt que de se choper un Belzunce nervous Breakdown à Marseille Rock City, on a décidé de transformer l'ennui en un premier single réalisé "à la bien" : "Elevenineleven". Enregistré au Slaughterhouse Studio de Marseille (Quaisoir, Astrid, Thousand&Bramier, Villeneuve) par nos soins, mixé par The Mighty Jim Waters (Jon Spencer, Jonathan Fire Eater, Sonic Youth, Calexico, Little Rabbits) au Waterworks Studio de Tucson, AZ, et mastérisé par Jason Ward au Chicago Mastering Service de Bob Weston (Shellac)... On en est très fier, et on l'édite en vinyle et en MP3." Je suis allé fissa écouter la chose, deux morceaux comme à la belle époque des 45-tours. Ça bastonne gentiment, rien d'inoubliable mais bon esprit. Nation all dust a retenu les fondamentaux de l'indie-pop énervée et du hardcore, avec des riffs qui tuent et quelques bonnes idées comme le solo presque free de cuivre non identifié sur le second morceau. Et puis un groupe marseillais qui ne fait ni du ragga, ni du hip-hop, ni du funk, ni du raï, ni des mix à la façon des (excellents) Troublemakers, ça change. Allez donc vous faire un idée sur leur page MySpace.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews