Nervous Cabaret - Interview

02/11/2007, par | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Tu parlais de Max Ernst. Tires-tu ton inspiration d'autres disciplines artistiques, le cinéma par exemple ?

Absolument. "Asa nisi masa", sur le premier album, était totalement inspirée par "Huit et demi" de Fellini. Je trouve que la musique est visuelle, et j'aimerais bien qu'on intègre davantage cette dimension dans notre travail, dans les pochettes, les vidéos...
Fred : nous nous intéressons tous d'une manière ou d'une autre à des formes d'expression visuelle comme la peinture ou le cinéma. Nous sommes très impressionnés par la créativité intense qu'on trouve dans les films de Jodorovsky, par exemple. "La Montagne sacrée" est un film important pour nous.
Elyas : la chanson "The Ark" vient de "L'Arche russe", ce film de Sokourov tourné au musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg en un seul plan-séquence qui condense 300 ans de l'histoire de la Russie. C'est l'un des plus beaux films que j'ai vus récemment, je n'arrivais pas à y croire ! Ce qui m'a intéressé aussi, c'est que Saint-Pétersbourg, comme la Nouvelle-Orléans, est construite sur un marais asséché. C'est une chanson d'évasion, qui dit : le monde est tellement pourri, donnez-moi une arche pour que j'y mette les plus belles choses qui existent et que je m'en aille.

Nervous Cabaret

Vous aimeriez que certaines de vos chansons soit remixées ?
Oui, beaucoup. "Père Lachaise" ou "No Politics No Sex" s'y prêteraient bien. Ou des plus anciennes comme "Mel Gibson" ou "Instant Lady". Ce serait marrant que des gens comme Diplo ou Hot Chip fassent ça. Ou d'autres... Ce qui m'intéresserait, ce serait des remix pour danser en club, mais aussi des relectures plus abstraites, façon cut-up. C'est sain de laisser ses chansons aux mains d'autres personnes pour voir ce qu'ils en font.

Pensez-vous faire partie d'une scène new-yorkaise ?
Don : non. Bien sûr, nous avons plein d'amis musiciens, mais sans vraiment faire partie d'une scène. Je crois que la musique de Nervous Cabaret et la vois d'Elyas sont beaucoup trop émotionnelles pour les hipsters new-yorkais ! Nos plus proches cousins sont sans doute Gogol Bordello, car eux non plus n'ont pas peur d'y aller à fond.
Elyas : ou un groupe comme Animal Collective. J'aimerais que nous connaissions la même évolution qu'eux. Ils peuvent jouer dans des configurations différentes, devant divers publics, ils expérimentent constamment. Pour moi, c'est probablement le meilleur exemple d'un groupe qui ne fait partie d'aucune scène.
Chez certains, ce type d'appartenance n'est qu'un phénomène de mode. Ma scène à moi, ce sont mes amis et les gens que je fréquente au quotidien, des gens normaux, des acteurs, des photographes, des médecins, des bouchers, des plombiers... Et la plupart se moquent de savoir ce qu'on fait comme musique.

Comment expliques-tu que vous n'ayez pas plus de succès aux Etats-Unis ?
Notre musique est peut-être un peu difficile à appréhender pour le public américain, mais nous y travaillons, nous essayons d'entrer en contact avec des gens qui aiment ce que nous faisons. Notamment sur la côte Ouest, où nous avons des fans désormais. Ce sont principalement des gens que nous avons rencontrés à New York. En même temps, nous aimons venir jouer ici car nous avons un public, sans qu'on sache vraiment pourquoi, car je ne pense pas que les Français comprennent forcément mieux notre musique. Peut-être aussi que le business fonctionne un peu différemment chez vous. Pour ce qui est des tournées, c'est le cas. Mais j'aimerais aussi aller jouer en Indonésie, à Bali...
En attendant, nous allons tourner avec le groupe complet jusqu'à la fin de l'année, puis avec une formation allégée en espérant gagner un peu d'argent pour le réinvestir dans le groupe. C'est vrai que la situation est un peu étrange : j'ai grandi à Londres et j'habite à New York, mais pour l'instant nos disques ne sortent ni en Grande-Bretagne, ni aux Etats-Unis. C'est comme si un chanteur français ne sortait pas ses disques en France !

Photos par Vincent Arquillière
Merci à Naïve


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals