Ninja High School - Young Adults Against Suicide

14/11/2005, par Sylvain Bertot | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

NINJA HIGH SCHOOL - Young Adults Against Suicide
(Tomlab) - acheter ce disque

Ninja High School - Young Adults Against Suicide On pensait plutôt bien connaître le hip hop canadien par ici, sous toutes ses formes. Mais cette fois, tout de même, c'est un peu inédit. Matt Collins, Gregory Collins, Star DT, Steven Kado, Wolfgang Nessel et Barcelona Pavilion (ex-Hidden Cameras – ouf, enfin une référence connue), basés à Toronto, donnent dans ce qu'ils appellent du "positive hardcore dance-rap". Tel est le terme qui apparaît dans le dossier de presse, et pour une fois il est plutôt bien choisi, pour le meilleur et pour le pire. Ninja High School, manifestement, ce sont des gens qui se sont dit un soir, dans un club, et à l'issue d'une fête arrosée, "Ouais, allez les gars, on va monter un groupe de rap". Comme ça, spontanément, sans avoir jamais mentionné ou préparé la chose avant. Le fruit de cette initiative est un disque festif fait par de vrais musiciens et faux hiphopers, emmené par un MC amateur bourré d'enthousiasme et qui rappe comme une casserole, accompagné d'une chanteuse qui braille et agrémenté d'instrumentations aussi cacophoniques que pleines d'entrain.

Ce disque sonne donc comme un énorme gag avec son rap piaillard et tapageur, son hip hop de blancs façon Beastie Boys époque "Licensed To Ill" en moins hard-rock et en moins bien (il y a un titre qui s'intitule "It's All Right to Fight" et qui pourrait bien être un clin d'oeil, même si l'instru évoque plus le "Groove is in the Heart" de Deee-Lite qu'autre chose). L'album n'est qu'une décharge continue d'électronique déglinguée, de rap d'opérette, de hurlements, de refrains bancals (un banal "Shake your heads, hands up" ou des choses genre "You're going home in a fucking ambulance"), de disco de l'an 2000, de ska, de cuivres qui arrachent, d'extrait détraqué de "Paint It Black". Ca claque, ça virevolte, ça bouge et ça fait du boucan comme une bande d'ivrognes lâchée dans la nuit en pleine ville. Et il y a des petits hits comme "Jam Band Death Cult", "Shake It Off", "By Purpose Not By Plan", "Catholic Fashion" et "We Finish Third" à reprendre gaillardement en chœur comme une chanson à boire. Avec tout cela, "Young Adults Against Suicide" s'écoute avec joie, mais dans une seule circonstance : en fin de soirée et pour une assistance au dernier degré de l'éthylisme, pour des gens encore prêts à s'éclater mais plus vraiment à même d'apprécier quelque musique que ce soit. Ce n'est pas très flatteur de ramener ce disque à cela, mais à coup sûr, c'est bien l'usage auquel le destinaient ses auteurs.

Sylvain Bertot

Good Morning
Jam Band Death Cult
It's All right to Fight
Feverish Dream
Positive Laser
Nap
Shake It Off
By Purpose Not By Plan
Catholic Fashion
We Finish Third
Film-Video
Invasion Party

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews