No and The Maybes - S/t

album de la semaine du 04/03/2009, par David Vertessen | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

NO AND THE MAYBES - S/t
(A:larm) [site]

NO AND THE MAYBES - S/tQuelque part entre l'electro-pop vintage de Jim Noir et la pop-surf des Beach Boys, il y a les No and the Maybes, nouveaux venus de la scène danoise. S'il ne révolutionne pas le monde musical alternatif, le trio a néanmoins trouvé une formule pop fichtrement efficace qui rafraîchit tout sur son passage, une brise rétro parfaitement maîtrisée qui a la faculté de raviver les feux de camp tout mollis des bords de plage désertés dans les années septante, et de souffler à l'oreille ankylosée d'une mer d'encre, ce qu'il faut de délire pour créer la déferlante propice aux jeux d'eau. Et puisqu'on nous tend la planche, c'est avec enjouement qu'on surfe sur la vague, sourire béat, agréablement rattrapé par une nuée de trouvailles électro-acoustiques qui prennent tantôt la forme de petits sifflements, de claquements de doigts, de percussions xylophoniques, ou simplement d'accords de guitare sautillants, tantôt la forme de couches sonores samplées et de claviers délurés. Non contents de nous assaillir tous azimuts de loufoqueries euphorisantes et de doo-wop, les Danois, bien décidés à brouiller les pistes et les époques, n'hésitent pas, au détour d'un refrain, à se laisser pousser la mèche new wave / post-punk. Oui, certains fragments de "Pretty Boring" et de "Hilarious" rappellent même les gesticulations de Dave Gahan (chanteur de Depeche Mode), mais pas d'inquiétude, comme le nom des morceaux évoqués plus haut l'indique, c'est pour mieux tromper l'ennui et nous faire rire qu'ils titillent le style. Et puis, au sein d'un même morceau, ils se limitent rarement à une seule direction. S'amusant ostensiblement à sauter par-dessus les genres et les cassures rythmiques, le combo livre une musique profondément pop, et enchaîne les mélodies imparables, investies d'harmonies vocales dignes de leurs aînés californiens. Les No and the Maybes n'ont peut-être pas étrenné l'univers musical dans lequel ils se meuvent, mais ils se l'ont si bien approprié, et s'y dodelinent avec tellement d'entrain et de talent, qu'ils en deviennent bouleversants. Un grand disque.

David Vertessen

Hummingbird Bed
Petra Petrified
Mouth
Can I Sleep With Your Friends ?
Pretty Boring
Soldier
Monday
Hilarious
Washing Machine
I Know a Girl
Delirious
Bring Back the Sensations !

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews