Obits, l'Heretic (Bordeaux), le 15 mai 2011

20/05/2011, par | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Les Obits revenaient à Bordeaux en ce dimanche de mai. Non, ils n'avaient pas d'anneau à porter en plein Mordor... euh, je m'égare. C'est le groupe de Brooklyn, garage et mené par Rick Froberg (ex- Drive Like Jehu et Hot Snakes), qui revenait prêcher la bonne parole du rock'n'roll dans la salle de l'Heretic. Alors, tout le monde au bûcher ?

Arthur Pym and the Gordons

Les jeunes Bordelais de Arthur Pym and the Gordons ont en tout cas bien assimilé les préceptes du rock'n'roll joué à fond de caisse, rapidement et sans prendre le temps de respirer. Deux guitaristes (l'un chante), un bassiste et un batteur, voilà qui a le mérite de rester simple, mais efficace. A défaut d'être très surprenant ou varié, il y a de quoi se laisser prendre par la formule ô combien rôdée de leurs chansons.

Obits1

Les Obits étaient là pour leur second album, "Moody, Standard an Poor", et revenaient à Bordeaux un an environ après une prestation qui m'avait déjà plu. La recette n'a pas tellement changé, la composition du groupe étant par ailleurs similaire au précédent, avec une tactique en 2-1-1 : guitares, basse et batterie. Le son du groupe est en revanche plus défini, plus affirmé aussi, mais on peut s'y attendre tant on sent que les quatre ont roulé leur bosse. Rythmiques garage, touches de surf par moments, énergie rock primitif (il y a un vague air de ressemblance entre Rick et Iggy Pop) et un chant éructé les cordes vocales à vif. L'ensemble se tient bien, a de la gueule et de l'endurance : juste ce qu'il faut de variations, de passages instrumentaux finalement pas si bas du front que ça, avec des guitares joliment malmenées, des lignes de basse qui font leur effet et un batteur sobre. Quelques titres ressortent vraiment bien ("I Want Results", "Everything Looks Better in the Sun", "Pine On" ou "Two-Headed Coin"), mais c'est surtout une leçon  bien tournée de rock'n'roll qu'auront donnée les Obits.

Obits2

Photos : Mickaël Choisi / Merci à Michele de PIAS et à Allez les Filles

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews