Quelques jours d'octobre, entre vivants et fantômes - 2ème partie : The Most Serene Republic, Dean & Britta, Voxtrot, ...

14/05/2008, par | Articles |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

QUELQUES JOURS D'OCTOBRE, ENTRE VIVANTS ET FANTÔMES - 2ème Partie : The Most Serene Republic, Dean & Britta, Voxtrot, ...

[page précédente]
ou
[Revenir au sommaire de "Quelques jours d'octobre"]

Mardi 16
Balade (ou pèlerinage ?) dans l'East Village, Greenwich Village, Nolita... Le CBGB n'existe plus, mais à côté il y a quand même la place Joey Ramone. A Paris, on a la place Dalida, ouais...

Le calme de ces petites rues contraste agréablement avec l'agitation des grandes avenues. A l'angle des rues Bleecker et MacDougal, j'essaie de retrouver l'angle de prise de vue de la photo qui ornait la pochette de l'album de Fred Neil. Difficile sans avoir ladite photo sous les yeux... Vérification faite, je ne suis pas certain qu'elle ait été prise exactement ici.

Le quartier est en tout cas idéal pour cette activité totalement obsolète qui consiste à acheter des disques. C'est au Cake Shop que je fais la meilleure pêche ; comme le nom l'indique, ils vendent aussi des gâteaux, fort appétissants. Quelques semaines plus tard, à Paris, une amie reconnaîtra le badge du magasin que j'avais épinglé sur un sac. L'endroit doit donc être réputé.

Cake Shop : http://cake-shop.com/

Je ne l'ai pas fait exprès, mais je suis tombé en plein CMJ. Depuis 1981, ce festival fait se rencontrer dans la Grosse Pomme acteurs de l'industrie musicale, artistes et public pendant quelques journées très chargées. Au fil des ans, le CMJ Marathon (plus de mille concerts en cinq jours !) a révélé des groupes comme R.E.M., les Black Eyed Peas, les Killers, Clap Your Hands Say Yeah ou Arcade Fire. En 2007, les têtes d'affiche se nommaient M.I.A ou Justice, dont le premier des deux concerts était complet. Mais j'ai préféré m'intéresser à des artistes un peu moins médiatiques.
Au Pianos, un bar sympathique avec une arrière-salle pour les concerts, joue Overlord, un groupe de Philadelphie, devant... six ou sept personnes. Histoire de les encourager, je vais voir le chanteur après leur set et je lui parle de POPnews. Après que le groupe a rangé son matériel, il me donne leur CD. Pas désagréable, un petit quelque chose des Shins et des Magnetic Fields, en moins bien mixé et produit. Espérons qu'il y ait au moins deux fois plus de monde lors de leur prochain concert à New York.
Je cours ensuite au Bowery Ballroom, très jolie salle où se produisent pour 16 dollars pas moins de six groupes. Le premier s'appelle apparemment Bon Iver (du label Jagjaguwar) ; j'ai oublié le nom du second. Leur succèdent les Canadiens de The Most Serene Republic, signés sur le label de Toronto Arts&Crafts (Broken Social Scene, Stars...). Ils sont plutôt sympathiques, notamment le chanteur-tromboniste, mais leur enthousiasme serait peut-être plus contagieux si leurs chansons étaient un peu plus structurées. Je quitte de toute façon la salle avant la fin pour aller chercher un sandwich, la soirée promettant d'être longue.
Je reviens juste à temps pour LE concert qu'on ne voulait absolument pas manquer, celui de Dean (Wareham) & Britta (Phillips), ex-membres de Luna. A défaut d'être un immense chanteur, Dean est toujours un formidable guitariste et l'incarnation absolue du cool. Le groupe joue deux fois moins fort que les autres, et ça fait du bien. Cerises sur le gâteau, un vieux morceau de Galaxie 500, premier groupe hyper influent de Wareham ("Strange"), et, pour finir, la reprise somnambulique du "Ceremony" de New Order que les mêmes Galaxie 500 avaient enregistrée pour un maxi au siècle dernier. La vieille classe. Après le concert, je discute quelques minutes avec Dean, interviewé il y a quelques années pour ce site.

La soirée se termine avec deux concerts nettement plus énergiques, ceux des Rosebuds (quasiment inconnus chez nous malgré une poignée d'excellents albums, et qui savent se mettre un public dans la poche en quelques chansons) et de Voxtrot, ce groupe texan qu'on jurerait britannique, inégal mais parfois flamboyant.

Le site du Bowery Ballroom

Le site de Dean & Britta

 

[suite]
ou
[Revenir au sommaire de "Quelques jours d'octobre"]

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals