Oddfellows Casino - Winter Creatures

album de la semaine du 26/01/2005, par Guillaume Sautereau | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ODDFELLOWS CASINO - Winter Creatures
(Pickled Egg) - achetez ce disque

ODDFELLOWS CASINO - Winter CreaturesC'est dit dès l'entrée : on sait où le thé est rangé, il y a des biscuits dans la boîte (à biscuits) et on peut fumer si on veut. On est accueilli par un vibrant "faites comme chez vous", et pourtant, on va en prendre plein les mirettes et même faire un aller-retour Terre-Lune dans la journée ("Camping on the Moon"). Ce n'est pas la moindre des réussites que celle opérée par David Bramwell sur le deuxième album de son étrange casino, dont les aventures servent toujours de fil rouge au disque : sans hermétisme, mêler racines folk, école de Canterbury, pop psychédélique, embruns jazz, échos krautrock, bidouilles électroniques antédiluviennes. Il faut un talent rare pour marier tous ces ingrédients et ces références sans sombrer dans le parodique, le clinquant ou l'indigeste et, mieux encore, réussir à proposer quarante-cinq minutes d'un dépaysement total, l'air de rien. Bramwell a ce talent et, pour couronner le tout, n'est pas manchot non plus quand il s'agit d'arranger un morceau avec soin aidé par son camarade Simon Johns (Stereolab) ou d'écrire une mélodie à tomber. Ah, j'oubliais, il a aussi une voix d'ange. La musique de David Bramwell évoque souvent celle de Robert Wyatt, par quelques fines allusions - l'intro de "Song of the Crane Fly" laisse un instant penser qu'on écoute "Seasong" - mais surtout par sa légèreté, sa façon renversante de s'affranchir de la pesanteur d'une envolée de Moog ou d'un coup de flûte. Là, on flirte avec les Byrds période "Notorious Byrds Brothers" ("The Cold Machine"), ici avec Pink Floyd, le temps d'un bref pont, tandis que le diptyque introductif, "Your Welcome / Cool Water", compte parmi les petites merveilles qui auraient pu permettre d'attendre "Smile" une année de plus. La musique d'Oddfellows Casino ne tient en fait qu'à un fil, fragile équilibre entre grâce et tension. Une tension que dissipera consciencieusement David par un bien nommé "Say Goodbye to the Band" final, plus léger, avant de nous raccompagner vers le seuil. A dans deux ans, David, pour un nouveau chef-d'oeuvre.

Guillaume

Your Welcome / Cool Water
Camping on the Moon
Carrying the Great Cold on our Backs
Winter Creatures
The Night we saw a Badger
Song of the Crane Fly
Rabbit County
The Cold Machine
Oddfellow's Shanty
Say Goodbye to the Band


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews