Odot.Lamm - My Favorite Things

01/01/2003, par Philippe Beer-Gabel | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ODOT.LAMM - My Favorite Things
(Active Suspension / Chronowax)

ODOT.LAMM - My Favorite ThingsPartisan d'une musique électronique mélodique et aventureuse depuis 1998, Active Suspension inonde la scène indépendante de ses productions éclectiques et hétérogènes. O.lamm récemment consacré avec "Snowparty", compte parmi les artistes les plus prolifiques du label et "My favorite things" de convoquer une équipe de fins remixeurs tout droit sortie des meilleurs laboratoires européens pour autopsier ce bidouilleur de l'ombre. Prétexte à une orgie où les corps célestes en prennent pour leur grade, tous s'en donnent à cœur joie, dépiautant l'épiderme, titillant le système nerveux, salissant la demeure O.lamm pour mieux en dépouiller les organes vitaux. Au fil de ses travaux sonores, O.lamm emprunte une voie où la naïveté d'un enfant de 4 ans se cherche des accointances avec des rythmiques brutales et malsaines. Pas étonnant alors que sur cet album de siphonnés et autres bricoleurs d'ordinateurs, répétitions et ruptures, voix et violons ralentis ou accélérés, c'est selon, se livrent à des concours de baisers baveux et incestueux.
Des invectives de "Gordz" et ses guitares par saccades aux saturations hautes en couleurs de "dDamage", des flûtes enchantées de "Shinsei & Regressive audio" en passant par les vagues de basson d' "Erich Zahn" ou bien encore par les strates soniques de "Domotic", "My favorite things" passe en revue les différentes facettes d'une musique où les mélodies les plus simples, les plus évidentes, les plus entêtantes, cherchent l'accord parfait avec des sections rythmiques ivres mortes, laissées sur le bas côté des dance-floors parisiens à 5 heures du matin.
Pendant que les pulsations cardiaques et les froides machines de certains se livrent une guerre sans merci pour savoir qui sera dans le caniveau au petit matin, les tendres mélodicas de "My Jazzy Child" enregistrent les mouvements du monde et son déferlement d'images, "Hypo", toujours à son avantage, balançant, lui, sa pop foutraque et accidentelle sans que personne n'y trouve à redire. Entre sucreries acides et vagues soniques recyclées, cet album prouve que l'exercice du remix n'est pas toujours si vain et obsolète qu'il n'y paraît puisqu'il éclaire avec brio l'univers d'Olamm. En 17 titres et autant de dérapages incontrôlés "My favorite things" ébranle les sens du clubber en mal de sensation tandis qu'il fait de l'œil à l'auditeur exigeant ralliant finalement tout le monde à sa cause.

Phi

Fabrique de couleurs
My Jazzy Child
Team Doyobi
Shinsei & regressive audio
Blevin Blectum
Erich Zahn
Yoshihiro Hanno
Ovil Bianca
Hypo
Discom
Steve Roden
Gordz
Noak Katoi
Alejandra & aeron
Odot & miss quentin
dDamage
Domotic














les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews