Outre Mesure - Abacadaë

27/07/2009, par Julian Flacelière | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

OUTRE MESURE - Abacadaë
(Great Winds / Musea Records) [site] - acheter ce disque

OUTRE MESURE - AbacadaëOutre Mesure c'est d'abord une formation composée de musiciens pour le moins expérimentés. Du genre à sortir du conservatoire, être lauréats de divers prix, à avoir multiplié les expériences au sein de divers combos provinciaux, etc.. Ce qui, en toute honnêteté, n'est, dans un premier temps, pas très rassurant, tant en général ces honnêtes gens sont trop besogneux pour être créatifs, trop sentencieux pour ne pas être, allons-y, emmerdants. On peut souffler : les gars d'Outre Mesure ne sont pas vraiment faits de ce tonneau. Probablement parce que les compositions ne sont pas signées par le saxo ténor ou le trompettiste, mais par le guitariste Jean-Louis Morais, ce qui donne certainement à "Abacadaë" un intérêt mélodique manquant souvent à l'appel. Nos cinq quasi vétérans parviennent avec délice à allier un solide sens du rythme à une belle expressivité auxquels s'ajoute un enthousiasme débordant. Ouais, tel un vieux Zappa, en moins déconnant. Ne faisons pas la fine bouche, pour une fois qu'on a pas l'impression d'avoir affaire à des musiciens n'assumant pas de croiser du Moody Blues à King Crimson et se cachant honteusement derrière leurs nobles instruments, n'est-ce pas, plutôt que d'envoyer directement la sauce... Au moins avec eux, tout est dit dès le puissant second morceau : on ne risque pas d'offrir l'album avec un bouquet de chrysanthèmes.

Le jazz contemporain nous offre peu d'exemples de saxophones et de trompettes sachant se faire aussi doux, acérés, souples, et on se met à tisser de lointains liens sonores entre "Abacadaë", "Sketches of Spain" de Miles Davis, "Gettin' Around" de Dexter Gordon, ou encore certains disques de Weather Report. Le génie en moins, faut pas pousser. Toujours est-il que l'alchimie entre les instrumentistes est immédiate - sans guère de faux pas -, et que, capital à souligner, on ne baille pas aux bout de deux minutes comme avec la plupart des oeuvres free jazz des trente dernières années. Malgré quelques passages un peu dégoulinants de rock progressif, une des plus récentes preuves que le jazz peut encore être intéressant et amusant.

Julian Flacelière

 

Hu Blu Bin
Les Dieux en Face des Trous
Petite Douceur
Il Rôde Toujours
Course Epique
Ôde au Raboteur Flamand
Abacadaë

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews