The Pernice Brothers - Discover a Lovelier You

23/01/2006, par Ursagraph | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE PERNICE BROTHERS - Discover A Lovelier You
(Ashmont Records) [site] - acheter ce disque

THE PERNICE BROTHERS - Discover A Lovelier YouJoe Pernice et ses Brothers ne sont pas des bleus dans le monde de la pop music. J'avais, par le passé, vaguement entendu leur nom, surtout lors de leur passage éclair chez Sub Pop à la fin des 90's. Pourtant, jamais je n'avais fait l'effort d'y jeter une oreille attentive. Grave erreur qu'il faut aujourd'hui réparer en se jetant sans détours sur cet excellent ouvrage.

En véritable passionné de pop - il a publié un mini-roman sous la forme d'une chronique du mythique "Meat is Murder" des Smiths - Joe Pernice place la guitare au centre des débats. Grâce à cet instrument pourtant éprouvé, le groupe réussit à créer des chansons parfois entêtantes mais toujours émouvantes : amour, caresses et désillusions, aucun effet de style ne manque à ce festin de la six cordes.

On se rappelle alors quelques moments passés à savourer des chansons si bien apprêtées, moments qu'on rapproche naturellement de ce nouveau miracle : le Prefab Sprout de "Steve Mc Queen" (l'intro vocale de "Say Goodnight to the Lady", le refrain de "Red Desert"), Teenage Fanclub époque "Grand Prix" ("Saddest Quo"), Big Star ("Dumb it Down") ou encore les Byrds grâce à l'éclatante fluidité des arpèges. Moins marqué par la pop 70's qu'auparavant, ce quatrième album des Pernice Brothers nous démontre comment une production très travaillée n'est pas obligatoirement synonyme de cache-misère. Si certains titres effleurent de leurs arrangements gantés la décennie 80, la magie opère surtout par le biais d'un chapelet de mélodies grandioses.

Entre pop des champs de blé du sud américain et rock mélo du nord de Londres, la bande à Joe touche de sa classe chaque seconde de ce disque. Le timbre moelleux et profond, subtilement mélancolique, du chanteur participe aussi au plaisir toujours renouvelé que l'on éprouve à l'écoute de l'album. Plaisir qui tient également à la variété des arrangements, plus grande que sur les disques précédents, même si cette dispersion stylistique atténue un peu le côté accrocheur de leur musique.

Classique mais pas insipide, aérienne mais pas dissolue, la pop de l'ex-Scud Mountain Boys réconfortera les oreilles meurtries et apaisera les coeurs brisés. Si vous ne connaissez ni d'Eve ni d'Adam ces frères magiciens, n'attendez pas dix ans comme moi pour croquer la pomme. Et découvrir ainsi leur amour de disque.

Ursa Graph

There Goes the Sun
Saddest Quo
Snow
Sell Your Hair
My So-Called Celibate Life
Dumb It Down
Discover a Lovelier You
Say Goodnight to the Lady
Amazing Glow
Subject Drop
Pïss Hole in the Snow
Red Desert
Amazing Glimmer


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog