The Pilot Ships - The limits of painting and poetry

24/05/2001, par Laurent Vaissière | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE PILOT SHIPS - The limits of painting and poetry
(Blue Sanct)

THE PILOT SHIPS - The limits of painting and poetryOn lit dans la bio du groupe que les Pilot ships ont partagé des concerts avec Smog, Retsin, Peter Jeffries, Bedhead ou Catpower. Je pourrais arrêter là la chronique en précisant que le groupe ne devait pas dépareiller avec tous ces spécialistes de l'autarcisme émotionnel (nda : c'est un compliment). Ce serait faire injure à la particularité de la démarche des Pilot ships. Entre Austin et Chicago, entre horizontalité des grandes plaines et vertiges de l'abstraction (le titre de l'album, ou celui d'un morceau intitulé : Deleuze -à quand un groupe français nommant un de ses morceaux John Rawls ou Richard Rorty ??) ce groupe oeuvre dans un espace de transition, dans l'entre-deux. Un entre-deux qui n'est pas une recherche d'un juste milieu, d'un compromis, mais un écartèlement permanent. Ainsi peut-on entendre dans The limits... une confrontation, civilisée mais ferme, entre plusieurs modes opératoires, l'ambient, l'expérimental et le songwriting. Personne n'étant franchement et définitivement vainqueur dans cette lutte, la musique lente et contemplative qui en résulte ne s'autorise pas à être statique. Au contraire, ces bateaux-pilotes semblent condamnés à avancer dans le brouillard à la recherche du rivage, en espérant une meilleure visibilité. A l'écart du bruit du monde, The Pilot ships élabore ses étranges chansons de marins perdus, en attendant l'arrivée à bon port.

Laurent

The lazy swimmer
Backyards
Find out you're nice
You're always been a dullard to me
Deleuze
Drying off
Knotted
Sides
Pilot suicide theory

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals