Port-Royal - Flares

11/10/2005, par Marc Schmit | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

PORT-ROYAL - Flares
(Resonant) [site] - acheter ce disque

PORT-ROYAL - FlaresA défaut de remporter la palme de l'originalité, Port-Royal suscite déjà l'attention par ses origines inhabituelles, sinon exotiques. On ne peut pas dire en effet que la scène de Gênes soit sur-représentée dans les discothèques hexagonales ou d'ailleurs. Au-delà de cet attrait un peu superficiel, il a également le mérite de réussir, sur la longueur de 77 minutes, un superbe mariage de genres déjà largement éprouvés par ailleurs.
Parmi de longues plages essentiellement axées sur l'ambient (tel l'inaugural "Jeka", ou le final "Stimmung"), surgissent également des scintillements de guitares post-rock, quelques zébrures de shoegazing, ou des poussées d'electronica tantôt caressantes, tantôt bruitistes (le démarrage de "Zobione pt.3"). Parfois, de lointains éclats de voix nous rappellent de fantomatiques présences humaines, sans jamais néanmoins nous sortir de notre contemplation.
Une force de l'album tient dans le fait que ces variations de texture, de rythmique ou d'ambiance, bien que parfois plus nettes qu'il n'y paraît au premier abord, ne contrecarrent jamais l'homogénéité de l'ensemble (qui se prolonge jusque dans l'éthérée pochette), tout en parvenant à délicatement perpétuer le mouvement et la sustentation, comme autant de souffles légers mais insistants, ou de courants ascendants.
Sans chercher à dresser une liste de co-religionnaires presque trop évidente (Eno, Mogwai, Sigur Ros...) pour être une question vraiment centrale, disons qu'à partir d'ingrédients similaires, certains ont déjà proposé divers mélanges, de l'habillage discret pour atmosphère de salle d'attente au climats de glaces et de bruines pour traversée de la banquise. Et si l'on songeait absolument à se rattacher à une quelconque influence du lieu, on pourrait dire que Port-Royal nous offre une sorte de "musique pour les ports", bande-son parfaite pour une fin d'après-midi en extérieur, debout sur les quais, exposé au vent et parfois fouetté par quelques embruns, où mêmes quelques échos d'activité industrielle parviennent à peine à déranger la rêverie maritime.
Cela reste donc une balade en terrain balisé, certes, plus en sensations liquides qu'en réelles découvertes, mais qui n'en est pas moins magnifique, et qui ne manquera pas de séduire les âmes contemplatives qui avaient déjà goûté à de précédents panoramas.

Marc Schmit

Jeka
Spetsnaz/Paul Leni
Zobione pt. 1
Zobione pt. 2
Zobione pt. 3
Karola Bloch
Flares pt. 1
Flares pt. 2
Flares pt. 3
Stimmung


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews