Prefab Sprout - Let's Change the World with Music

16/12/2009, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

PREFAB SPROUT - Let's Change the World With Music
(XIII Bis) [site] - acheter ce disque

PREFAB SPROUT - Let's Change The World With MusicLa discographie de Prefab Sprout est devenue presque aussi difficile à suivre qu'un film d'Alain Robbe-Grillet. Alors que le groupe n'avait rien sorti depuis "The Gunman and Other Stories" en 2001 (Paddy McAloon, victime de graves problèmes de santé, étant juste réapparu en 2003 sous son nom avec un album déconcertant et mal-aimé, "I Trawl the Megahertz", puis quelques années plus tard avec de sublimes versions solo acoustiques de chansons de "Steve McQueen" jointes à sa réédition), voici qu'un nouvel album est arrivé sans prévenir dans les bacs à l'automne. Nouvel album ? Euh, pas tout à fait. Les chansons de "Let's Change the World With Music" datent en fait de 1992, et le disque aurait dû succéder à "Jordan : the Comeback" (tout comme "Protest Songs" aurait dû sortir juste après "Steve McQueen"). Mais il ne fut jamais terminé, restant à l'état de démos enregistrées par McAloon seul, sans son frère Martin ni Wendy Smith, et sans la production de Thomas Dolby.

C'est peu ou prou ces versions qui ont refait surface : des chansons aux arrangements essentiellement synthétiques faute de mieux, qui les font apparaître curieusement plus datées que celles de "Swoon" ou "Steve McQueen", gravées il y a pourtant quelque vingt-cinq années de cela. D'ailleurs, même s'il était sorti en 92 ou 93, "Let's Change the World..." aurait sans doute paru à la ramasse en pleine vague grunge/noisy/indie-rock. Mais si l'on oublie ce côté "Hibernatus", on découvrira sous le vernis un peu cheap des compositions qui, pour la plupart, soutiennent la comparaison avec le reste de l'œuvre d'un des auteurs-compositeurs les plus doués de ces trois dernières décennies, digne héritier de Gershwin, Bacharach, Brian Wilson ou Steely Dan. Les véritables leçons d'écriture que sont "Ride", "God Watch Over You", "Sweet Gospel Music" ou "Last of the Great Romantics" font vite oublier les violons qui sentent le plastique, les programmations de batterie mollassonnes et le saxo (authentique ou toc ?) à la David Sanborn. Il y a même quelque chose de profondément émouvant dans cette célébration romantique et presque naïve par Paddy McAloon du pouvoir de la musique, à grand renfort d'images religieuses (les titres des chansons sont éloquents...).

Reste que ce disque sorti des limbes du passé ne répond pas vraiment à la question que les fans se posent : à l'aube d'une nouvelle décennie, plus de vingt-cinq ans après ses brillants débuts discographiques, le génie mélodique et harmonique de Paddy McAloon est-il intact ? On espère qu'un vrai nouvel album viendra rapidement (même si cet adverbe semble peu approprié dans son cas...) lever ces doutes. En attendant, à l'heure où l'UMP voudrait "changer le monde" sur un morceau atroce de Luc Plamondon (cf. le pitoyable "lip dub" des Jeunes Populaires qui tourne en boucle sur le net), on préférera s'en remettre à l'ami Paddy - et à la musique, la vraie, la bonne.

Vincent Arquillière

PS - Un site de fans très complet : http://www.prefabsprout.net

acheter ce disque


A lire également, sur Prefab Sprout :
la chronique de "The Gunman and other stories" (2002)

Let There Be Music
Ride
I Love Music
God Watch Over You
Music Is A Princess
Earth: The Story So Far
Last Of The Great Romantics
Falling In Love
Sweet Gospel Music
Meet The New
Angel Of Love


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews