Pure Horsehair - You Can Burn a Corpse but You Can't Kill a Ghost

29/12/2008, par Luc Taramini | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

PURE HORSEHAIR - You Can Burn A Corpse But You Can't Kill A Ghost
(Adluna Records) [site]

PURE HORSEHAIR - You Can Burn A Corpse But You Can't Kill A GhostMars 2006, fin de la tournée française de Laura Veirs. Dans ses bagages, elle a mis un duo de bretteurs inspirés : Garrett Devoe, songwriter à la dégaine de grizzly, accompagnateur de la demoiselle et de Karl Blau, et Shahzad Ismaily, guitariste virtuose, pigiste pour Lou Reed, Will Oldham et Marc Ribot. A eux deux, ils forment le groupe Pure Horsehair. Soit un alliage plutôt classe entre rugosité et caresse, entre mélodies et dissonances. Ce petit disque miraculeux a été enregistré un soir d'hiver dans une chapelle médiévale à Rouen. C'est peu dire que ces folksongs indie trouvent un écrin inédit dans l'atmosphère recueillie des lieux. La voix douce de Garrett Devoe s'éraille quand il force dessus. Les volutes de guitare de son complice tournent autour avec une grâce aérienne. Ensemble ils égrènent les chansons comme un chapelet de perles convoquant l'esprit d'un John Martyn (période "Solid Air") avec la simplicité biblique de l'americana. La veillée musicale passe comme un songe, éclairée de ballades élégiaques ("HD Told Me", "Geronimo") et de titres plus tendus ("Trees", "The Hottest Days Of Summer") qui apportent le relief nécessaire à l'ensemble. Mais les plus beaux candélabres de la soirée sont les morceaux "The Source Is The Sun" et "Dropout", mélodies faussement feutrées sans doute composées au coin du feu et que l'acoustique des lieux transforme en longues plaintes vibrantes. Après ce climax répété, le silence fige la salle pendant une poignée de secondes. Il n'y a rien à ajouter. Un grand merci aux frères Perica pour avoir capté ce moment éphémère et nous le faire partager via leur label Adluna Records. En attendant des nouvelles plus fraîches du groupe (un nouvel EP ou album studio ?), voici un beau disque qui tient chaud au creux de la nuit.

Luc Taramini

Trees (EEG)
Dropout
The Hottest Days of Summer
HD Told Me
The Sun Is The Source
Spectre Serenade
Geronimo
On Looseleaf With Sharpie
Red Night


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews