Radiohead - The Astoria London Live

11/01/2006, par David Dufeu | DVD |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

RADIOHEAD - The Astoria London Live
(Parlophone / EMI) [site] - acheter ce DVD

RADIOHEAD - The Astoria London LiveVoilà plus d'une dizaine d'années que les diverses productions et sorties de Radiohead oscillent entre passionnant et franchement révolutionnaire. Avec comme clé de voûte "OK Computer", justement reconnu comme un des grands albums de la fin du siècle dernier, perché au sommet d'une production qui s'affinera de plus en plus, le groupe d'Oxford produisait une transition idéale entre un début de carrière fougueux et des expérimentations électroniques et surtout mélodiques audacieuses. Pour une fois, ne faisons pas la fine bouche, et reconnaissons que le groupe mérite aujourd'hui amplement son succès critique et public.
Avec ce live, nous parlons d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître : celui où Radiohead était un groupe de rock électrique, élu sur la foi d'un single électrisant - "Creep" - pour un public en effet électrisé. Tout cela rappelle de bons souvenirs, et réjouira les vétérans des années 90 : point de superflu sur ce DVD, seulement 67 minutes de rock lyrique gonflé à bloc : la mise en scène et les lumières sont sobres ; le jeu de scène, lui non plus, ne révèle pas de grande surprise, si ce n'est celui de Thom Yorke, déjà hanté, à tel point que l'on a régulièrement l'impression de voir un performer bien entouré, mais qui attire tous les regards, et en premier lieu celui du monteur - il faut dire qu'à l'époque, le jeu de guitares n'était pas aussi subtil, notamment celui de Jonny Greenwood, plus brut, et la formation à trois guitares ne laisse que peu de place à l'improvisation. Résultat : on reconnaît facilement les morceaux des débuts du groupe - notamment ceux de "The Bends", pas encore connus du public - et c'est beau… comme un concert de rock des années 90. Ah l'émotion de "My Iron Lung" ! la décharge électrique de "Creep" (qui comme son nom l'indique presque, donne en effet la chair de poule ) ! le frisson de "Fake Plastic Trees" !
La cuvée Radiohead 1994 est donc certes un bon cru, mais, quitte à se pencher sur le groupe, pourquoi ne pas s'intéresser à leurs périodes les plus créatives, aux moments où le groupe est passé de l'étiquette "bon groupe de rock" à "on n'a plus d'étiquette parce qu'on est au-dessus de tout ça" ? A l'exception d'un "Anyone Can Play Guitar" débridé, ce live renvoie à une ère qui semble quelque peu révolue, et que seule la nostalgie, ou un certain fanatisme, peuvent faire revenir.

David Dufeu

You
Bones
Ripcord
Black Star
Creep
The Bends
My Iron Lung
Prove Yourself
Maquiladora
Vegetable
Fake Plastic Trees
Just
Stop Whispering
Anyone Can Play Guitar
Street Spirit (fade out)
Pop is Dead
Blow Out

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews