Ralfe Band - Attic Thieves

17/10/2008, par David Larre | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

RALFE BAND - Attic Thieves
(Talitres / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

RALFE BAND - Attic ThievesLe deuxième album du duo anglais Ralfe Band prolonge, sur un mode apparemment assagi, les pérégrinations sonores de l'attachant "Swords" : même si un souffle de folk vagabond continue de déstabiliser la marche musicale (on n'appelle pas un morceau "Stumble" sans raison), avec -selon les cas- un rien de banjo, d'accordéon, de mandoline, de pedal-steel ou une rythmique plaisamment claudicante, il n'en reste pas moins que la folie a laissé ici place à une douceur rêveuse, une mélancolie chuchotée assez troublante. Le groupe ne s'est pas rangé, il a simplement appris à se connaître, à évaluer les détours et les doubles-fonds de sa vie intérieure et fait une pause contemplative au bord de l'eau pour se mirer un peu ("Mirror Face"). Bien lui en prend, non que l'introspection soit la clé absolue du renouveau musical (on a vu de bien-aimés groupes s'y enliser), mais elle permet ici à la voix d'assumer une part de gaucherie et de timidité, aux mélodies de s'élever dans des délicatesses appréciables ("Platform Boy", "St. Mark's Door"). Les morceaux évoluent désormais dans un espace parfois un peu trop référencé, qui fait par exemple le grand écart entre la douceur de Sparklehorse et le brillant pop des Delgados ("Helmutsine"), mais ils dépoussièrent aussi l'image du groupe de son aura un peu excentrique et/donc superficielle. Comme sur la ballade élégiaque la plus remarquable, "Lost Like Gods", une ivresse pianistique un peu triste tend à s'emparer ici et là de la mélodie pour la pousser dans des contrées plus obscures. Les baladins sont pris dans une gigue un peu soûle au bord de la Tamise ou de la Mersey et ils n'ont plus d'autre compagnon que leur verre ou leur instrument : on a connu plus mauvaise compagnie. À la vôt', les gars.

David Larre


A lire également, sur Ralfe Band :
la chronique de "Swords" (2007)

Open Eye
Stumble
Big Head
Mirror Face
Platform Boy
Attics
Helmutsine
St. Mark's Door
Two Lorenzos
Lost Like Gods
Ice is on My Hands
Queen of Romania

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews