Raymonde Howard - S.W.E.A.T

07/08/2017, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Raymonde Howard - S.W.E.A.T. 

Toute sa discographie cumulée (3e album, après “For All the Bruises Black Eyes and Peas” et la B.O. pour “Le Lit”) ne doit pas excéder l’heure de musique. Avec “S.W.E.A.T.”, Laetitia Fournier (de son vrai nom) ne sacrifie rien à ses objectifs de concision, tout en gardant la même efficacité redoutable dans ses chansons. Pour cela, elle fait toujours confiance à sa guitare, de quoi créer des boucles, un peu de boîte à rythmes, un peu de basse et une voix qui porte en elle une véritable urgence.

 

Pour autant, la musicienne ne s’enferme pas dans la répétition au fil des morceaux, ouvrant tout d’abord sur un joli tour de passe-passe avec la superposition de couches de guitares et de voix (“Release the Evil”) avant de tirer le maximum de son économie de moyens et d’instruments. Elle passe ainsi allègrement d’une guitare au son gras (“Harsh Love” ou “Submarine” qui ne sont pas sans évoquer Scout Niblett) à de petites fusées expéditives (“No Passaround”, “Staring at the Moon” ou “Angry Ballerina”, toutes sous les deux minutes), grâce à un sens du riff de guitare qui lui permet tous les formats de morceaux. Elle ose même le français sur le terminal “Punktuality”, comme pour rappeler que Raymonde Howard est bien de chez nous, et qu’elle a déjà une place à part dans la petite scène rock française. Avec un disque comme “S.W.E.A.T.”, elle valide un talent qui pourrait même lui permettre de s’exporter.

Acheter le disque sur le site du label

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


  1. Release The Evil
  2. Penekini Kill
  3. Angry Ballerina
  4. No Passaround
  5. Crumbs
  6. Terrortits
  7. Submarine
  8. Harsh Love
  9. Staring At The Moon
  10. Hands Are Shining With Stains
  11. Punktuality

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews