V/A - Revolving World

25/10/2005, par Ursagraph | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

V/A - Revolving World
(Popswirl)

V/A - Revolving WorldLe label lyonnais Popswirl nous propose une collection de reprises de New Order par un bataillon de groupes de tous horizons géographiques et de toutes sensibilités pop.
Dans le communiqué de presse qui nous est parvenu à Popnews, le label part du constat suivant : "une compilation de titres originaux aurait servi la promotion directe de chaque groupe : la compilation de reprises sert l'échange". Et des échanges, cette compilation nous en soumet de biens beaux.

L'exercice périlleux de la reprise a toujours été plus ou moins bien considéré. Par le passé, les tributes de hordes de fans béats n'osant pas couper une mèche de cheveux à leurs Dieux Vivants côtoyaient d'habiles hommages qui frôlaient l'irrespect ou le bon goût. Ici, point de copie carbone : certes, Feelings of Nowhere et For The Chosen Few donnent l'impression que Depeche Mode et OMD s'unissent pour pasticher leur camarades anciens combattants des 80's. Ensuite, Eventide, Shed, So Happy réussissent très bien leur exercice pratique. Laura Van Dam, presque timide face à "Turn My Way", ou Une Vie Austère dont le son lo-fi perturbe quelque peu leur version artisanale de "Lonesome Tonight", tentent de se détacher de la forme originale.
Mais les plus belles réussites de cette compilation sont le fait de formations à l'univers musical sensiblement différent des aînés mancuniens. Ils soulignent en passant des ombres musicales qu'on imaginait présentes mais que la production léchée -surtout pour les derniers albums de NO- dissimulait comme un furoncle honteux.
Lorsque les Suédois de Mango font de "World" un hymne électro-samba-pop furieusement chaud, on se rappelle que l'album "Technique" avait été enregistré à Ibiza et que New Order a un don naturel pour enflammer les dancefloors. Quand Scalde resape "Crystal" en paillettes, on se souvient de l'album "Back to Mine" des originaux qui compilait divers artistes funky comme Donna Summer ou Missy Elliott. Enfin, Magnolia ("Nineteen63") et The Rams ("Shellshock") nous renvoient à ce que New Order est finalement... un groupe de - vraie - Brit-Pop.
Alight, trio de bostoniennes en chaussons, gagnent le grand prix de l'audace en livrant une version unplugged d'une des plus belles mélodies de New Order, "Guilty Partner" dont l'original se perd dans le fin fond de "Technique" (1989). Grâce à leur exquise ré-instrumentation (piano, violoncelle,voix), elles mettent à nu la fragilité et le spleen tout britannique de ce non-tube. Comme pour les groupes les plus originaux de ce disque (ceux sus-cités plus le discret Anthony Stretch), on attend une suite originale.
Au final, "Revolving World" est une compilation sans courbettes mais très chouette.

Ursa Graph

SO HAPPY - Blue Monday
MAGNOLIA - Nineteen63
ALIGHT - Guilty Partner
SCALDE - Crystal
SHED - The Perfect Kiss
MANGO - World
THE RAMS - Shellshock
KII NOO 6 Age Of Consent
FEELINGS OF NOWHERE - Round & Round
FOR THE CHOSEN FEW - Your Silent Face
UNWISE - Brutal
EVENTIDE - Ceremony
AIRBAG - True Faith
LAURA VAN DAM - Turn My Way
UNE VIE AUSTERE - Lonesome Tonight
ANTHONY STRETCH - Temptation


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews