Rich Aucoin à l'i.Boat, le 18/07/2012

25/07/2012, par | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Le temps plutôt agréable a eu pour effet de remplir le pont de l'i.Boat, mais le spectacle est dans la cale, où les (trop rares) spectateurs sont déjà en place devant la scène pour le première partie, les Québécois de Random Recipe.

Le public est massé sur le devant de la scène, ce qui est plutôt bon signe, et semble coller avec le dynamisme des deux jeunes filles qui se partagent le chant. Je ne suis clairement pas dans mon élément, c'est du hip-hop mâtiné de rock, et si ne suis pas ressorti conquis par la musique du groupe (trois musiciens derrière les deux chanteuses), il se dégage de la prestation une telle générosité, une telle énergie et une vraie sincérité qui me laisse une très bonne impression finale. Je ne deviendrai probablement jamais fan de Random Recipe, mais leur mixture est suffisamment goûtue pour être très appréciable sur scène.

Rich Aucoin (captures d'écran)

Il n'y a pas beaucoup plus de monde quand monte Rich Aucoin sur scène. Rapidement, le Canadien demande au public de se rapprocher, il lance ses séquences vidéo, il y a des textes qui défilent, des vidéos cultes de Youtube, des messages destinés au public, aux gens de Platinum (son label), on sent que le mec est content d'être là, et il va nous le faire sentir. Incroyablement fort même. Le rapprochement du public effectué, Rich Aucoin peut d'autant mieux se mêler à celui-ci : surexcité, il enchaîne tube sur tube et c'est une vraie vague d'excitation qui monte dans la salle. Du coup, la banane apparaît aussi sur les visages, il y a de l'euphorie, des rythmes qui sentent les hymnes pop qui font tourner la tête et chanter à tue-tête, et comme le musicien donne le la en nous faisant répéter les paroles qui défilent sur l'écran avant de lancer les morceaux, l'ambiance vire à la kermesse pop qui sent la sueur, le plaisir d'être là. Tout le monde saute sans se faire prier, je ne suis pas le dernier, ni d'ailleurs quand il s'agit de crier dans le métro. Le clou du spectacle, c'est sans doute quand il déplie sa toile de parachute et qu'il invite tout le monde à danser dessous : une communion pop, où tout le monde saute en tenant l'épaule de son voisin. Je sors de là après une heure de folie, heureux d'avoir assisté à ce grand moment, comme j'en ai peu vécu en live : c'était GRAND !

Rich Aucoin

Rich Aucoin

Merci à Fabienne de Platinum.

Photos : Thomas Larue-Doucet

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews