Richard Kapp - A Tie for Free

21/11/2006, par Franck Z. | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

RICHARD KAPP - A Tie For Free
(Autoproduit) [site]

RICHARD KAPP - A Tie For Free Difficile de faire l'impasse sur la comparaison avec Divine Comedy pour parler de Richard Kapp, multi-instrumentiste autrichien, mais en démarrant son premier album par une poignée de chansons comme Neil Hannon n'en a plus écrit depuis... au moins "Casanova", il réussit à nous mettre instantanément dans sa poche.
Le mimétisme vocal est confondant tout autant que la qualité de l'écriture mais Richard Kapp n'a à sa disposition que son "petit orchestre" personnel et il en fait le meilleur usage sans jamais tomber dans l'emphase et la grandiloquence, ce qui ne veut pas dire que l'album n'est pas parfaitement arrangé, bien au contraire.
Pendant la première moitié de l'album, les mélodies entraînantes s'enchaînent ("The Kingdom's Mine" qui n'aurait pas été déplacé sur le "Cannibale" de Dominique Dalcan, "Goodbye, Society!" et son refrain saturé à la ELO) et Richard Kapp s'attaque même sur "The Things We Love" à un duo dans l'esprit des comédies musicales de Rodgers et Hammerstein ("La Mélodie du Bonheur", ça vous dit forcément quelque chose) et réussit l'exercice de style sans sourciller.
La deuxième partie de l'album change un peu d'ambiance et devient plus atmosphérique avec des chansons souvent assez courtes mais l'étonnant "Too Much Logic" (qui rappelle les chansons complexes mais toujours suprêmement mélodiques des premiers albums de 10cc) et "Watching The Sea" (mélange surprenant mais réussi de claviers parfois planants, parfois rigolos, de guitares électriques improbables et d'un rythme dansant) maintiennent l'album à un haut niveau de qualité.
"A Tie for Free" est un album extrêmement prometteur qui fait preuve d'une étonnante maîtrise pour un premier album. S'il arrive à l'avenir à s'éloigner de références un peu trop envahissantes, il faudra sans doute compter sur Richard Kapp.

Franck Zeisel

A Tie for Free
The Kingdom's Mine
Goodbye, Society!
My Favourite Day
Invisible
The Things We Love
Slowmotion Street
Who Is Losing Sleep Over That?
Light in My Room
Rewind the Years
Too Much Logic
No Lovesong
Watching the Sea
My Rhyme



Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals