Ricky Hollywood - Renaturation EP

13/01/2014, par Marc Schmit | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

 Ricky Hollywood - Renaturation EP

Ah les méandres de la mémoire et du subconscient. Ne voilà t'il pas qu'à l'écoute de "Dans le passé", improbable retour vers une époque proche et pourtant idéalisée, je me suis mis (emporté par le même élan rétro, peut-être) à repenser à ce vieux numéro de Pif Gadget et sa fusée en plastique à monter soi-même (que je n'avais jamais réussi à faire décoller soit dit en passant). J'ai fait le rapprochement, en réalisant que ce morceau, finalement, c'est un peu cette fusée, mais qui par magie aurait réussi à atteindre la stratosphère. Comme le mariage d'un quotidien gentiment réaliste et d'une banalité assumée avec un irrésistible appel vers les hauteurs, de la dépression latente avec une faculté d'émerveillement intacte, de l'esprit lo-fi avec des aspirations panoramiques.

De grands écarts du genre, il en est question ailleurs aussi, où l'affaire consiste souvent à sortir d'une coquille pour tenter de nouvelles figures. "La campagne" semble regardée depuis un vaisseau sur une orbite à la fois bucolique et lointaine, alors que sur un fond pourtant très variétés, "Sur le icefloor" ne patine pas et réalise ainsi quelques beaux saltos électro. "Maison profonde" atteint quant à lui la lumière en démontant méthodiquement le dance-floor pour le faire mieux léviter.

Après, que l'on décolle de la campagne, de la cité, de la patinoire, de la boîte de nuit ou du canapé cuir ("Relax"), l'effet galvanisant est toujours là. Finalement, Ricky Hollywood, c'est le petit poisson qui veut rejoindre l'oiseau, … et qui y parvient. Un peu comme une certaine fusée… 

 

Acheter sur Amazon
  1. La campagne
  2. Dans le passé
  3. Sur le icefloor
  4. Maison profonde
  5. Relax

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals