Rivers Cuomo - Alone: The Home Recordings of Rivers Cuomo

22/08/2008, par Julian Flacelière | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

RIVERS CUOMO - Alone: The Home Recordings of Rivers Cuomo
(Geffen) [site] - acheter ce disque

RIVERS CUOMO - Alone: The Home Recordings Of Rivers CuomoLes choses doivent être claires dès le départ : seuls les fans de Weezer ou susceptibles de l'être trouveront un quelconque intérêt, il me semble, à cette collection de démos et d'enregistrements maison. Rien d'étonnant ni de véritablement nouveau ici... Quiconque a déjà écouté "Pinkerton" ou le Green Album se trouvera en terrain connu. Ce disque de dix-sept chansons est malheureusement assez inégal. Passons rapidement sur "The Bomb", une espèce de rap noisy étrangement foutu, ainsi que "Blast Off", efficace mais manquant singulièrement d'originalité, que même les auditeurs indulgents devraient rapidement oublier. Hormis ces quelques ratés, on retrouve de la pop très catchy, des séances d'automutilation spirituelle comme l'excellente et desespérée "I Was Made for You", l'attachante "Crazy One", ouverte grande gueule dehors aux college radios américaine. "The World We Loved So Much" rappelle fortement "Pinkerton", avec son instrumentation acoustique très intimiste, son chant fragile, susurré... et prenant un peu d'ampleur lorsque les mots se font plus douloureux. "Lemonade" est probablement le titre le plus proche des divers enregistrements studio du groupe. Même si la recette est éculée et qu'on en entend plusieurs de la même veine sur "Maladroit" ou "Pinkerton", elle fonctionne encore plutôt bien. "Chess" est une chouette petite ballade que n'aurait pas reniée les Moldy Peaches parlant... de jeu d'échecs. "Longtime Sunshine" s'avère être une complainte comme Cuomo sait les écrire, mélancolique, à l'instrumentation délicate (piano et une sorte de cornemuse). La chanson la plus réussie, la plus belle et la plus innovante reste à mes yeux "This Is the Way", carrée, groovy, délicatement colorée. Le problème majeur d'"Alone" est qu'il n'est ni moins bon ni meilleur que les deux autres albums déjà cités, et qu'il n'y a pas tant de choses à en dire. Toujours est-il qu'il demeure fort attachant et une excellente alternative aux très médiocres "Make Believe" et "Red".

Julian Flacelière

A lire également, sur Weezer :
la chronique de "Maladroit" (2002)
la chronique de "The Green Album" (2001)

Ooh
The World We Loved So Much
Lemonade
The Bomb
Buddy Holly
Chess
Longtime Sunshine
Blast Off!
Who You' Callin' Bitch?
Wanda (You're My Only Love)
Dude, We're Finally Landing
Superfriend
Lover in the Snow
Crazy One
This Is the Way
Little Diane
I Wish You Had an Axe Guitar
I Was Made for You

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews