Róisín Murphy - Ruby Blue

22/10/2005, par Gabriel Marian | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

RÓISÍN MURPHY - Ruby Blue
(Echo / PIAS) [site] - acheter ce disque

RÓISÍN MURPHY - Ruby BlueEn anglais, l'équivalent de la petite souris qui vient prendre les dents de lait tombées en échange d'une petite pièce n'est pas un autre rongeur, mais une fée - the tooth-fairy - qui a en gros le même rôle, sauf qu'elle est un peu plus, disons, glamour. Il y a deux choses sur le premier album solo de Róisín Murphy qui font penser à cette tooth-fairy. Primo, c'est comme si cet album était un rite de passage musical : la chanteuse de Moloko ose voler de ses propres ailes au prix de ses dents de lait. Et que lui donne en échange la petite souris, pardon, la fée ? Entre autres, une collaboration ébouriffante avec Matthew Herbert, ce sorcier des rythmes et des bricolages électroniques qui prend en charge les arrangements et la production. La rencontre est bénéfique pour les deux : l'abstraction sévère de Herbert est adoucie et secouée par les éclats de rire de la rousse Róisín et, en échange, l'imagination débordante de la chanteuse est disciplinée par la rigueur de "right handed" Matthew (cf. le livret du CD). Cette symbiose se reflète dans la diversité d'ambiances, des plus inquiétantes ("Leaving the City") aux plus caressantes ("The Closing of the Doors"), ou dansantes ("Dear Diary", "Sow into You") avec pourtant une prédilection pour l'humour et les constructions délirantes ("Night Of The Dancing Flames", "Ruby Blue") qui rappellent, en plus élégant, certains morceaux de "Statues", le dernier album de Moloko. Au sommet de ce Babel heureux, cerise sur le gâteau, flotte "Ramalama [bang bang]", un pur moment de groove totalement givré, promu hit de l'été 2005 sur la planète où poussent les rubis bleus. Ce qui nous ramène à la seconde idée concernant la petite souris : dans le rôle de la "tooth-fairy", on voit bien Róisín elle-même, fée pleine d'initiative qui n'attend pas qu'on perde nos dents de lait, mais tente de nous défoncer la mâchoire pour les ramasser toutes d'un seul coup. Et pleine de grâce avec ça ! L'avantage c'est que, musicalement, on se réveille plus tôt à la condition d'adulte. C'est un bon prix pour quelques incisives fragiles.

Gabriel

Leaving The City
Sinking Feeling
Night Of The Dancing Flame
Through Time
Sow Into You
Dear Diary
If We're In Love
Ramalama (Bang Bang)
Ruby Blue
Off On It
Prelude To Love In The Making
The Closing Of The Doors

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals