Josh Rouse - Interview

20/02/2002, par Guillaume Sautereau | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Tu viens du Nebraska, mais tu as voyagé beaucoup…

Oui, mes parents déménageaient sans cesse.

Est-ce que cela explique l'importance du mot " home " dans tes titres, paroles…
C'est un mot qui jaillit souvent quand j'écris, effectivement, c'est inconscient. C'est une question qu'on avait posée à Michael Stipe il y a longtemps à propos du mot " feu " par exemple, et lui aussi s'était rendu compte que c'était un mot qu'il utilisait beaucoup sans s'en rendre compte !

Maintenant tu vis à Nashville… tu penses y avoir trouver un vrai foyer ?
Oui, je crois, cela fait environ 5 ans que j'y habite, les gens y sont sympathiques, la vie n'est pas trop chère, la musique est bonne. Je m'y sens bien.

Sur ton premier album, il y a une chanson qui s'appelle " The White Trash Period of my Life ". Tu peux expliquer aux pauvres français que nous sommes ce que tu entends par là ?
C'est une période un peu glauque, un peu sombre de ta vie, un peu n'importe quoi. Tu dors par terre chez des gens qui tu connais à peine, tu bois en permanence…

Oui, ok, je pense qu'on a l'équivalent en France…
Oui, je pense aussi… (rires)

 

Peux-tu nous en dire plus sur ta collaboration avec Kurt Wagner, de Lambchop ?
En fait, Kurt est mon voisin, il habite en bas de ma rue. J'avais des musiques sans paroles, et il leur a donc ajouté des textes. C'était une collaboration très intéressante, très amusante. Je pense qu'à l'arrivée il y a une ou deux chansons vraiment bonnes. Ca n'a rien à voir avec ce que je fais d'ordinaire. Mais j'arrive encore à l'écouter…

Tu aimerais collaborer avec d'autres personnes à la suite de cette collaboration ?
Oui, avec Tom Waits !

Qu'écoutes-tu en ce moment ?
Smog, Bonnie "Prince" Billy,… Billie Holliday…

Sur la pochette de la copie promo de l'album que j'ai, il y a une énumération de phrases comme "lower middle class… surviving day today"… d'où est-ce que ça vient ?
Ce ne sera pas sur l'artwork définitif, qui est très cool, c'est quelque chose que j'ai écrit pour accompagner le disque, pour aider les gens à en saisir l'esprit.

Pourrais-tu me décrire le disque que tu rêverais d'enregistrer si tu avais les moyens que tu désires, que tu pouvais appeler qui tu voulais pour jouer dessus ?…
Je n'ai jamais vraiment pensé à ça… j'aimerais enregistrer un album qui sonne comme " After the Gold Rush ", de grandes chansons pop, assez simples. Je ne sais pas qui j'appellerai, mais cela ne coûterait pas très cher en tout cas !

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals