Josh Rouse - Interview

20/02/2002, par Guillaume Sautereau | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Je crois que tu es ami avec Ron Sexsmith. Ce n'est pas une collaboration qui t'intéresserait ?

Oui ! en fait, ma femme coupe ses cheveux. Parfois, il vient à Nashville, on passe un petit peu de temps ensemble et ma femme lui coupe les cheveux. Peut-être qu'à l'occasion on se mettra à écrire ensemble.

Si ses cheveux n'ont pas trop poussé entre deux visites...… Il paraît que tu es très exigeant vis à vis du son, quasi maniaque ?
oui, j'aime bien que l'atmosphère colle parfaitement aux chansons, mais je ne suis pas un perfectionniste. J'enregistre plutôt vite, même si là nous étions à la recherche d'un son particulier. On ne refait pas une partie encore et encore jusqu'à ce qu'elle soit parfaite. Tout était prêt quand nous sommes rentrés en studio. Roger Moutenot a produit mon dernier album. Il a travaillé avec Lou Reed, Yo La Tengo, Sleater Kinney… c'était très intéressant de l'avoir à nos côtés.

Que penses-tu de l'actualité musicale ?
Il y a de bons trucs. Bien sûr, je ne m'intéresse pas trop au R'n'B, au hip-hop metal et aux boys band, mais je trouve qu'il y a de bons disques qui sortent, la plupart du temps underground.

Tu as décrit ta musique comme mélancolique. D'où vient cette mélancolie ?
C'est la façon dont j'aime que les chansons sonnent. Cela ne veut pas forcément dire que je suis malheureux ou déprimé. Et en fait, les groupes que j'aime, comme The Cure et les Smiths par exemple, véhiculent également ces sentiments, cet état d'esprit.

Si tu devais participer à un tribute à un groupe, tu aimerais bien que ce soit pour quels artistes ?
R.E.M., Tom Waits, Johnny Cash, plein en fait…

Et la suite ?
J'ai déjà quelques idées de chansons pour le quatrième album, certaines déjà enregistrées.

Merci à Delphine.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals