Savage Republic - Lyon, Le Sonic, 27 janvier 2008

05/02/2008, par | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SAVAGE REPUBLIC - Lyon, Le Sonic, 27 Janvier 2008

Il est rare qu'un groupe qui ne fait qu'une date en France passe à Lyon plutôt qu'à Paris. C'était pourtant le cas avec la tournée européenne de Savage Republic, qui fit halte en cette fin janvier sur les quais de Saône. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on ne regrette pas le voyage.
Ce fut un concert historique, ne serait-ce que parce que la formation californienne, dont les débuts remontent à l'aube des années 80, n'avait jamais joué dans notre pays ! Pour être exact, le line-up actuel n'a pas grand-chose à voir avec celui qui enregistra en 1982 le premier album de Savage Republic, le féroce "Tragic Figures". Mais trois des cinq musiciens présents sur la scène de la péniche Le Sonic ce soir-là figuraient sur les disques ultérieurs, sortis entre 1984 et 1988.

Savage Republic, par Vincent Arquillière

Pour situer un peu la musique de ce groupe unique en son genre, représentant mythique de l'underground angeleno, on pourrait dire qu'elle mêle les sons de basse et de guitare du post-punk britannique (Joy Division, Gang of Four, Killing Joke, Basement 5, Bauhaus...), la rage du hardcore, des percus industrialo-tribales et des influences orientales - le dosage de ces éléments variant selon les disques. En composant essentiellement des morceaux instrumentaux, chose rare à l'époque, SR annonçait aussi bien les développements les plus intéressants du metal que la liberté formelle du post-rock. Le groupe se distinguait également par sa farouche indépendance, imprimant lui-même ses pochettes avec une vieille presse (les rééditions en CD sont de très beaux objets). Le groupe s'est reformé récemment, sans son membre historique Bruce Licher (il vit aujourd'hui en Arizona, où il poursuit ses activités de graphiste et joue avec les excellents Scenic), mais avec les anciens Ethan Port, Thom Fuhrmann et Greg Grunke. En fin d'année dernière est paru un nouvel album de très bonne tenue (le premier depuis 1989), intitulé "1938" (dans le morceau-titre, la situation actuelle est comparée à celle qui précéda la Seconde Guerre mondiale...).

Savage Republic, par Vincent Arquillière

On en entendit quelques extraits au Sonic - qui s'était bien rempli pendant l'éprouvante première partie prog-dark-metal-indus d'Overmars -, mêlés à des morceaux piochés dans tous les disques du groupe. Si la plupart des membres de Savage Republic approchent la cinquantaine, ils affichent sur scène la décontraction et la bonne humeur d'un groupe d'ados - contrastant avec la raideur martiale de la musique. Pas de véritable leader ici : on s'échange régulièrement les instruments (deux basses, deux ou trois guitares), et les compositions sont manifestement des travaux collectifs. Ethan Port attire quand même un peu plus l'attention que les autres, pour une raison simple : posté en contrebas de la petite scène, au niveau du public, il tape avec des tuyaux métalliques sur un bidon, invitant les premiers rangs à le rejoindre sur le dernier morceau du rappel. A un moment, il traversera la salle avec des maracas pendant toute la durée du morceau... Sauvages, peut-être, mais pas dénués d'humour.

Vincent Arquillière

Site de Savage Republic
Page MySpace de Savage Republic
Page MySpace du Sonic



les derniers articles


»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews