Scout Niblett - This Fool Can Die Now

31/10/2007, par Luc Taramini | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SCOUT NIBLETT - This Fool Can Die Now
(Too Pure / Beggars) [site] - acheter ce disque

SCOUT NIBLETT - This Fool Can Die NowQuatrième album pour la sauvageonne punk-folk Scout Niblett et toujours les mêmes accès de fièvre et les mêmes sauts d'humeur fascinants. Pourtant, quelque chose a changé, comme si la bête avait canalisé ses propres démons et renoncé à son salut dans le minimalisme. L'explication se trouve sans doute dans l'idylle musicale qui traverse ce beau disque flippé. A la faveur de quatre duos avec Will Oldham (dont deux reprises), la chanteuse se fait séductrice face à cet improbable Roméo. Pour autant les nuages n'ont pas complètement disparu et le tonnerre des guitares et de la batterie gronde toujours au loin ("Nevada", "Let Thine Heart Be Warmed"). La voix de Scout prend encore les accents affolés de la PJ Harvey de Dry ("Your Last Chariot", "Baby Emma") et la production claustrophobe de Steve Albini laisse planer un sentiment de menace permanent. Pourtant, il y a suffisamment d'éclairs mélodiques à l'image de "Dinosaur Egg" ou de "Kiss" pour parer cet album d'une beauté étrange où les cordes et le piano sont désormais une option convaincante ("River of No Return", "Yummy", "Elizabeth"). Toujours venimeuse, Scout Niblett baisse un peu la garde sans pour autant rendre les armes, livrant son disque le plus abouti.

Luc

Do You Wanna Be Buried With My People
Kiss
Moon Lake
Let Thine Heart Be Warmed
Your Last Chariot
Elisabeth (Black Hearted Queen)
River of No Return
Nevada
Baby Emma
Yummy
Dinosaur Egg
Hide and Seek
Comfort You
Fuishes and Honey

A lire également

La chronique de "Kidnapped By Neptune"
La chronique de "I Am"




Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews