Seabear - The Ghost That Carried Us Away / Track by Track

05/11/2007, par David Larre | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SEABEAR - The Ghost That Carried Us Away / Track by track

Groupe de Sindri Már Sigfússon, Seabear tient plus du rossignol que du veau marin. Plus exactement de l'oiseau dressé à dérouler ses belles mélodies mais qui, au gré de sa fantaisie, s'amuserait à s'envoler de-ci de-là pour ramasser de quoi construire son nid (des mélodies-jouets, des instruments trafiqués, des brindilles de folk, d'électro, de pop symphonique), déployer un ramage chatoyant (de l'enjouement enfantin à la mélancolie négligée), pour convoler enfin en justes noces et puis couver ses œufs. L'oisillon le premier tombé, "The Ghost That Carried Us Away" a le teint frais et attendrissant du nouveau-né, mais son premier envol est plus gracieux que bien des vols planants de corbeaux amidonnés par la new-wave. Le géniteur revient, patte après aile, décrire sa couvée.

Seabear

1. Good Morning Scarecrow
C'est un instrumental. Je pense que ce doit être le premier des morceaux enregistrés pour l'album. Au début, on peut m'entendre parler à ma mère quand j'avais environ 2 ou 3 ans ; ça a été enregistré sur un magnétophone à cassettes, lorsque je vivais avec mes parents en Suède. Ensuite, nous avons envoyé les bandes à mes grands parents en Islande. Lorsque ma grand-mère me les a rendues, je lui en ai fait un CD et j'ai prélevé pas mal de choses dessus.

(ndlr : le morceau est une sorte de pendant au titre suivant sorti sur un précédent EP : Do You Still Like Scarecrows ?)

2. Cat Piano
Voilà encore une chanson sacrément vieille : nous l'avons réenregistrée lorsque les autres membres ont rejoint le groupe. La version originale était une mini version électronique. Je préfère de loin la dernière. Guggy joue sur un harmonica vraiment cool que nous avions acheté à Berlin. C'est comme un harmonica normal, mais avec de petits cors dessus.

3. Libraries
C'est la pop song de l'album. J'aime beaucoup les chœurs de Guggy dessus.

4. Hospital Bed
Ce morceau comprend tout un tas de samples amusants, comme une bicyclette, des jouets, de vieux 45 tours ou encore moi jouant vraiment mal des percussions.

5. Hands Remember
Ah... beaucoup de synthé distordu sur celui-là. J'aime bien l'atmosphère qui en ressort.

6. I Sing I Swim
J'aime beaucoup la partie centrale sur celui-là, avec les feux d'artifice et mes cousins en train de rire.

7. Owl Waltz
Sur celui-là, il y a ma femme sur une boîte à rythmes que j'avais programmée en valse. Le bugle (flugelhorn, sorte de saxhorn doux dans la tessiture du cornet et de la trompette, ndlr) joué par Eiki est très beau ici, je trouve.

8. Arms
C'est l'un de mes morceaux favoris. Il sonne comme si je l'avais enregistré dans une poubelle, en privilégiant le temps faible, mais c'est comme cela qu'il ressort le mieux.

9. Sailors Blue
Ce morceau-là est plutôt lent, mais j'aime les paroles et la fin me semble belle.

10. Lost Watch
Ce morceau contient une partie chantée par moi et Inga, et c'est toujours bien ainsi.

11. Summer Bird Diamond
Je ne parviens pas à me rappeler grand-chose de l'enregistrement de celui-ci. Je l'ai fait seul et je me rappelle seulement avoir joué beaucoup de ukulélé dessus.

12. Seashell
La dernière chanson enregistrée pour l'album et ma préférée. Elle est aussi très amusante à jouer en concert.

Propos traduits par David Larre

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews