Seriously, Eric? #4 - track by track

04/05/2012, par Guillaume Sautereau | Track by track |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

A peine le temps de digérer la précédente et copieuse livraison des compilations "Seriously, Eric", Alter K remet ça avec une nouvelle sélection, riche et décapante. On a à nouveau demandé à Olivier Rigout de nous faire faire le tour du propriétaire, et il s'est exécuté avec une vélocité et une faconde qui font bien plaisir. Un chercheur d'or. Qui en trouve. Et partage. A lui la parole !

1 - Midnight Sun // Isaac Delusion 

Grosse claque. Entre du Radiohead (période Kid A) et du Marvin Gaye (genre Inner City Blues). Artiste inconnu, mais qui ne va pas le rester. C'est la première sortie d'un tout petit label, Cracki, et pourtant c'est une réussite totale: même le reste de l'EP et le clip du morceau en question côtoient les cieux. 

2 - E.R // Nameless

Un groupe sur lequel il va falloir compter, ils ont déjà un tube hyper efficace (Angelina qui passe d'ailleurs très régulièrement au Petit Journal de Canal +). Ce nouveau titre est vraiment sexy et unique. Un côté Talking Heads / Bowie évident mais avec une french touch touche à toute et touchante (pas mal cette expression que je viens d'inventer non ?). Je viens d'entendre leur prochain single et je pense que dans quelques mois toute la France connaîtra ce groupe qui en plus est énorme sur scène. 

3 - Can't Make Up My Mind // Selebrities 

Cette chanson me fait toujours penser à la scène de fête dans Donnie Darko où ils passent Love Will Tear Us Apart. Ça capture vraiment un instant magique: innocence, désir, jeunesse, doutes, fureur de vivre... Si vous aimez Blondie ou New Order et surtout les grands chansons pop vous n'allez pas douter longtemps.

4 - Atoms & Axes // NZCA/LINES

Notre chouchou! Un vrai single, rafraichissant, évident, direct, actuel mais intemporel. Je dois pourtant en être à la 2793e écoute et pourtant je ne m'en lasse pas. On aurait aussi pu choisir Okinawa Channels ou Compass Points voire d'autres dans ce premier album mais c'est peut-être celle qui montre le plus de facettes de Michaell Lovett: la pop synthétique, le R&B cosmique, les coeurs à la Beach Boys, les arrangements library music de Charlie Alex March...

 

5 - What Did We Do // The Chap

J'ai mis du temps à apprécier ce grand groupe vraiment sous-estimé et pourtant j'ai pas mal de fans dans mon entourage. Pitchfork a classé leur best of de 2011 dans son top des pires pochettes de l'année (c'était plutôt mérité pour le coup) mais non seulement leur nouvel album a un magnifique artwork signé Non Format mais en plus il regorge de petits ovnis pops que seuls eux auraient pu composer. C'est extrêmement avant-gardiste sous ses airs un peu loufoques.

 

6 - Do It To Me // The Experimental Tropic Blues Band 

Nos rock'n'rolleurs belges préférés. J'adore la production hybride et moderne. Moins de 2 minutes mais c'est largement suffisant pour convaincre tout le monde. C'est extravagant, énergique, punk, sexy, fou... Du rockabilly moderne, pas vintage, qui prolonge l'oeuvre des Cramps, avec une production signée Heavy Trash à NYC.

 

7 - She's A Hellcat ft. Peaches (Eckman remix) // The Legendary Tigerman 

On est fier d'être à l'origine de cette exclu. On est fan depuis longtemps des projets de Paulo Furtado et on a adoré son dernier disque Femina sur lequel il invitait Asia Argento, Phoebe Killdeer, Rita Red Shoes, Lisa Kekaula des Bellrays ou encore Peaches. On a donc demandé à Eckman de faire un remix discoldwave dont il a le secret et ça colle parfaitement bien à l'ambiance Batman vs Catwoman. Un vrai duo attraction/répulsion.

 

8 - Fuzzy Dream ft. Jon Spencer (Junior Claristidge rework) // Black Devil Disco Club

Un titre vraiment bizarre et addictif, issu de son dernier album Magnetic Circus. On a l'impression d'entendre des fluides fluo, c'est difficile à expliquer mais c'est liquide, sexuel, fou et très coloré. Un rêve brumeux et orgiaque. Jon Spencer (sans son blues explosion) fait vraiment bien le loup-garou, c'est une association surprenante mais gagnante. Bernard Fèvre est plus qu'une légende vivante c'est une référence pour le passé et le futur. Ici le nouveau clip réalisé par Dan Svan :

9 - Black Chinese // Câlin 

Ça pourrait être le générique de Kit avec David Hasselhoff mais c'est bien plus intelligent. Un pont entre les musiques de films de John Carpenter et la library music actuelle chère à Pilooski ou Zombie Zombie, tout en passant par le nonsense de Devo. Leur premier album Black Chinese et leur premier EP Surement pas de la Harpe regorgent de titres à priori débiles mais super bien ficelés. Sur scène c'est vraiment un spectacle, pas qu'un concert. 

 

10 - This Is No War // Electric Lazy Lake

Notre prochaine sortie label si tout se passe bien, les démos sont incroyables : mélodies en or, prod intelligente et surtout une voix féminine comme on en entend rarement. Hors du temps, innocente mais habitée, envoutante, pas arty-farty... Un petit côté Hope Sandoval chez Twin Peaks sur ce titre qui est vraiment un petit chef-d'oeuvre. On est vraiment content d'avoir eu leur tout premier titre.

 

11 - Freeman Town // Haight Ashbury 

Les Mamas and The Papas chez Charles Manson. Du blues moderne (ce riff infernal!), psychédélique (ah ces sitars!) et hyper mélodique (ces couers candides!) par des filles de Glasgow qui rêvent de San Francisco sixties. Simple mais efficace, une sacré bonne chanson qui ne vieillira jamais, ce qui est rare.

 

12 - Now You Believe In Vanishing // Alpine Decline

La fille est chinoise le mec est américain. C'est une sorte de croisement entre My Bloody Valentine et Spacemen 3 avec un côté garage punk. L'ambiance est brumeuse mais électrique, c'est pas du shoegazing de dépressif: c'est super sonique, aventureux, rebelle, cinématographique et sous le magma les mélodies sont bien tranchantes.

 

13 - Hi! // Stockhaus 

Un ami norvégien de longue date qui sort son premier album auto-produit. On y retrouve la légèreté scandinave de Whitest Boy Alive ou Kakkmaddafakka mais sous ce vernis pop il y a une profondeur white trash-potache vraiment touchante un peu à la Beck ou à la Eels par exemple. Un poil désabusé mais très attachant.

 

14 - Tiger // Larsson 

Arcade Fire meets M83 avec une production signée Miike Snow. C'est hyper moderne, épique, féerique et très visuel: dès les premières notes on a l'impression de partir à la conquête de quelque chose et qu'on va y arriver même si on a un peu peur. Vraiment revigorant.

 

15 - Shake It Up! // Spaceships Are Cool

Si The Beta Band existait encore ou si les Flaming Lips prenaient la peine d'écrire encore des chansons plutôt que de faire des blagues sur les réseaux sociaux, ils auraient pu avoir un hit avec ce titre. Une comptine folk un peu bancale, faussement enfantine et vraiment sublime mais qui part très loin. Une ritournelle 

 

16 - L'Ile Fantastique // Daprinski

La preuve qu'un instrumental pop peut dire autant qu'une chanson classique avec des paroles. Un côte Jean-Claude Vannier période Melodie Nelson (ce swing français) avec une production plus proche de Sébastien Tellier. Il y a une vraie force divine exprimée dans cette chanson: ça donne envie de rouler vite et seul au volant d'une décapotable pendant des jours entiers avant de s'arrêter dans un patelin et de trouver l'amour de sa vie. 

 

17 - Picture Irene // Statue Park 

La pop est vraiment quelque chose de mystérieux. Qu'est ce qui fait que certaines suites d'accords, des enchevêtrements de mélodies, des superpositions d'harmonies donnent un résultat qui met tout le monde d'accord? C'est comme la beauté, ça ne s'explique pas, ça s'apprécie.

 

18 - Magic 80 // Mi And L'Au

Une petite note classique, mélancolique et minimaliste par le duo finno-français qui a sorti son plus bel album cette année If Beauty Is A Crime. Une disque dédié à François de Roubaix et éntiérement réalisé par ordinateur (sauf les voix) et ce sans MIDI. Un tour de magie pour terminer cette Seriously, Eric? #4 avec un parfum d'élégance.

Merci à Olivier.

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews