V/A - The Shanti Project Collection

06/10/1999, par Loik Amis | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SHANTI PROJECT COLLECTION
(Badman Recordings/Import)

SHANTI PROJECT COLLECTIONShanti Project Collection est une compilation à but humanitaire : une partie des fonds recueillis lors de la vente de ce disque sera utilisée pour améliorer les conditions de vie des personnes séropositives à San Francisco. Cette simple indication pourrait suffire pour imaginer un genre de USA for Africa, chorale de pop stars millionnaires et vieillissantes, casque sur líoreille, sourires complices et dents blanches inoxydables, sous le regard d'un chef d'orchestre tellement heureux de voir ces braves gens se mettre en quatre pour lutter contre la misère. 

Shanti Project est à peu près l'antithèse parfaite de ce genre de pitreries. Cette compilation présente quatre groupes américains et un groupe canadien qui n'ont pas précisément la réputation de chanter en souriant niaisement : Red House Painters, Idaho, Low, Hayden et Misc. Et c'est l'un des plus grands disques de l'année. Une sorte de cours de rattrapage pour ceux qui n'auraient pas suivi le parcours de groupes parmi les plus intéressants de l'Amérique actuelle. 

Red House Painters, prolixe, a offert quatre titres, deux nouveaux morceaux et deux reprises. "Smokey", version de démo d'un titre à paraître dans le prochain album "Old Ramon", et "Find Me, Ruben Olivares", toutes deux acoustiques, témoignent díune sorte de sérénité, comme si Mark Kozelek avait mis du sirop d'érable dans son poison. Sa voix blanche retrouve les mélodies d'une simplicité lumineuse dont il est coutumier. Les deux reprises sont assez surprenantes : "Follow You, Follow Me" de Genesis, sorte d'illustration de l'adage "il n'y a pas de mauvaises chansons, il n'y a que de mauvais interprêtes", et "Midnight On The Bay" de Neil Young, plus dispensable, où˜ Kozelek tente d'égaler Neil Young pour la longueur du solo de guitare.

Les trois titres de Low sont sublimes. "Turning Over", tiré du EP "Finally", et "Lazy", de l'album "I Could Live In Hope", baignent dans une atmosphère díavant orage oppressante. On croit presque entendre la pluie dans cette batterie minimale. Un inédit, "Venus", petite merveille mÈlodique portée par deux voix magnifiques, vient prouver, si c'était nécessaire, que Low n'a toujours pas été au bout des possibilités que leur offre leur talent. 

Idaho propose deux inédits. "Trip Over", douce ballade acoustique très Nick-Drakienne, date de 1995, cíest ý dire de líÈpoque Bayonet EP. On se prend d'ailleurs à espérer que Jeff Martin possède beaucoup d'inédits de cette sorte dans ses tiroirs et qu'il a prévu de participer à beaucoup d'autres compilations. "The Sun Is All There Is", presque jazz dans sa construction, avec ses accord de guitare plaqués par à coups, ses choeurs aériens délicatement murmurés par Christy Schnabel, délivre cette ambiance nonchalante typique des dernières productions d'Idaho : la première phrase "There's a smile in your eyes as the world is crumbling around you" est quasiment une déclaration d'intention.

Le Canadien Hayden a visiblement beaucoup écouté Low et Codeine. Si "Wasting My Days Away" laisse encore trop percer ses influences, "Choking" esquisse une voie plus personnelle, très prometteuse, alternance de lyrisme essoufflé et de violence froide. Misc, la contribution de Dylan Magierek, maître d'oeuvre de ce disque, fait figure d'anomalie dans cet ensemble, une anomalie de bonne facture, mais inachevée. Deux titres opèrent un croisement improbable entre le Placebo de Swallow et Wire période 154. Plaisant mais pas inoubliable.

The Shanti Project est un condensé de mélancolie, díune cohérence remarquable, qui s'écoute d'une traite, chose rare dans ce type de compilations. L'Amérique républicaine a du souci à se faire sur le moral des troupes. Bonne nouvelle pour nous.

RED HOUSE PAINTERS

Find Me, Ruben Olivares
Follow You, Follow Me
Midnight On The Bay
Smokey (demo)
LOW
Turning Over
Lazy
Venus
IDAHO
Trip Over
The Sun Is All There Is
HAYDEN
Wasting My Days Away
Choking
MISC
Tired Of Myself
Compression

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews