Michael J. Sheehy - Ill Gotten Gains

24/10/2001, par Monsieur Morel | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MICHAEL J SHEEHY - Ill Gotten Gains
(Beggars Banquet / Labels)

MICHAEL J SHEEHY - Ill Gotten GainsImaginez la scène, presque trop belle : Un jour d'octobre un peu pluvieux et brumeux dans une campagne du mid-west américain et vous, au chaud dans une vieille maison coloniale, en train d'écouter Michael J Sheehy en regardant les gouttes de pluie ruisseler sur la vitre. Tout est mélancolique, un peu gris mais si sublime dans le fond. Telles seraient les circonstances idéales pour entrer dans l'univers du deuxième album de Michael J Sheehy, ex-leader de Dream City Film Club. Des chansons aussi tristes qu'un jour d'automne mais aussi confortables qu'un intérieur cosy. Tristes parce qu'elles racontent des destins tragiques d'esprits tourmentés ("No One Recognised Him", un boxer devenu clochard, "Some People Love To Get Hurt", le titre est éloquent) jouées en mode mineur. Confortables tellement la production est irréprochable, lumineuse et chaleureuse. La guitare de Sheehy au son ample, clair et profond (beaucoup de reverb) est omniprésente comme si elle voulait envelopper chaque morceau dans une couverture (un linceul ?) soyeuse et réconfortante.

Michael J Sheehy fait incroyablement penser à Elvis Presley dans le registre du chanteur à la voix intemporelle et à Richard Hawley, un autre adepte du king. Mais on pense aussi à Léonard Cohen quand il s'accompagne de chœurs féminins à la méthode du canadien. Bienvenue dans le royaume des crooners, Michael.
Mais la démarche et le son évoquent parfois Spain qui, comme Michael J Sheehy, revisite le folk, le blues, la country et le gospel pour les agréger dans une musique personnelle et indémodable.

L'album de Michael J Sheehy serait presque une grande réussite s'il ne se lançait pas à quelques reprises dans des morceaux de blues-rock sans intérêt et un peu trop faciles (merci les riffs de guitare). Un peu crapule sur ces coups là le Michael… Il ne vous reste plus qu'à programmer les chansons sur votre chaîne hi-fi en évitant ce versant de l'album.

En tout cas pour les trois quarts de l'album, Michael J Sheehy a composé la bande son de votre vie automnale, à vous de réaliser le film… Action !

monsieur Morel

Sweet Blue Gene
Mystery Train
No One Recognised Him
Some People Love To Get Hurt
Michael Jnr
Love Insane
Just A Word
Tired Old Love Song
Wha'Cha Gonna Do
Black Hole Is Waiting (Baby Let's Go)
Let It Be Love This Time

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals