Singles - Floh, Zimmer Lane, Polar Strong

05/06/2009, par | Singles en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SINGLES par Mickaël Choisi

FlohFLOH - Dreaming That I'm Dreaming (Autoproduit)

Floh fait partie de ces jeunes songwriters français qui ont grandi au son de Leonard Cohen, Elliott Smith ou encore Bonnie Prince Billy. La formule est simple, en tout cas sur le papier : une guitare, quelques arrangements de cordes, un sitar, une scie musicale et quelques percussions. Cet ensemble vient soutenir des mélodies dépouillées, qui évitent tout misérabilisme mais prennent au coeur par leur beauté , encore rehaussée par la délicatesse de l'interprète, qui sait créer un superbe univers en l'espace de quatre chansons. Que ce soit sur "Solid Man" et son violon plaintif, "Prison Wall" illuminé par le sitar, le blues instable "Psychiatric Blues" ou "Être humain" (en français), Floh démontre déjà une fort belle maîtrise, qui ne demande qu'à s'exprimer sur un long format. C'est pour bientôt, donc on va attendre impatiemment !

Zimmer LaneZIMMER LANE - s/t
(Autoproduit)


Premier EP pour le groupe parisien, le disque pose un problème délicieux : difficile en effet de mettre une étiquette à la musique du groupe. Du folk ? Parfois, mais alors des bribes. De la pop ? Déjà, l'assertion prend du sens, tant certains titres évoquent la brit-pop du début des années 90. Il y a même des petits brins de country qui se baladent de-ci de-là. Mais plus certainement, c'est un mélange de tout ça qui a contribué à la réussite de ces cinq titres, qui sont parfois enivrants ("Whiskey on the Roof Top", avec violon de saloon et piano martelé, "Heaven Knows"), plus sombres ("And I Wonder", ballade qui évoque un peu Jack the Ripper) ou country / pop avec le dernier titre "Stuck in the Ground", pour le coup presque jubilatoire. Je ne connaissais pas du tout Zimmer Lane, mais ces débuts sont franchement prometteurs et tracent une ligne entre aspirations country-folk et Supergrass : à essayer.

Polar StrongPOLAR STRONG - Young Virgin
(A Fistful of Records) - [site]

Dans les caves bordelaises s'escriment tout un tas de formations, souvent peu policées, qui jouent un garage-rock qui ne laisse aucune place aux pro-Tools et autres nettoyeurs de son. C'est typiquement dans ce créneau que se positionnent les quatre jeunes membres de Polar Strong, qui ont couché sur vinyle (uniquement) ces quatre titres, donnent dans l'aspect frontal, mais ne se départissent pas d'un certain sens mélodique. Les influences en pointillés du Velvet Undergound ou de Pavement assurent ainsi de ne pas se heurter trop frontalement à ce mur sonore, mais au contraire d'y prendre plaisir et d'y revenir, pour y trouver les subtilités dont est capable le combo bordelais.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews