Singles - Moby, Beulah, James, Hefner, Ben and Jason

22/11/1999, par Gildas | Singles en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SIMPLES en bref - par Gildas

Une trËs bonne rÈcolte pendant ces temps de vacances

mobyMOBY - Why Does My Heart Feel So Bad
(Mute)
Il y a des disques dont on n'attend rien et celui-ci en fait partie. C'est donc sans enthousiasme que je l'ai glissÈ dans la platine. Et c'est avec une grande surprise et une incomprÈhension totale que j'ai aimÈ. Ce single qui ne paye pas de mine, dont je n'attendais rien a illuminÈ une bonne heure de ma journÈe ce qui n'est pas mal du tout pour seulement trois chansons au rythme prenant, ý l'Èlectronique ÈlÈgante, entÍtante et pas Ènervante. En prime le clip contenu est particuliËrement attachant et rÈunira les amateurs de Groove et d'imagerie twee. Une bonne surprise pour une disque dont on n'attend rien mais qui apporte beaucoup.
Extrait : Why Does My Heart Feel So Bad

beulahBEULAH - Score From Augusta
(Shifty Disco)
Beulah (quel nom), ce sont des Californiens admiratifs des Beach Boys et des mÈlodies claires o˜ le soleil brille de plein feu sur tous les accords. DÈjý je vous vois soupirer en craignant un ÈniËme revival de pop bubblegum sitÙt entendue sitÙt oubliÈe, mais il n'en est rien. En fait de californien, les cinq de Beuhla sont de San Francisco la ville noire et tentaculaire pourvoyeuse de beautÈs sombres au nombre desquelles American Music Club. Et l'influence de cette ville se fait sentir dËs le dÈbut de ce disque : en maltraitant, obscurcissant, dÈbauchant la pop ligne claire Beuhla nous fournit un des plus beaux exemples de pop tordue et ravagÈe de cette annÈe. A Ècouter le sourire en coin, les yeux dans le dos.

jamesJAMES - Just Like Fred Astaire
(Mercury)
AprËs un retour en gr’ce hasardeux dš ý une publicitÈ reprenant "She's A Star" et ý un remix de "Sit Down", le groupe est retournÈ en studio avec Brian Eno le producteur de leur presque parfait "Laid". Le rÈsultat est du plus bel effet dans la tradition des hymnes dont James a le secret. Un refrain incantatoire ý reprendre en choeur et la voix de Tim Booth qui chevauche des guitares hÈroÔques. Tout cela marcherait si bien si nous Ètions encore en 1993. Mais bon, il y a la nostalgie aussi...

> BEN & JASON  - Air Guitar
(Go-Beat)
On leur avait reprochÈ un trop plein d'influences ou du moins trop d'influences visibles, un profil trop parfait d'Ècrivains pop maniÈrÈs enferrÈs dans un travail de copistes aux enluminures, certes parfaites, mais n'apportant rien au rÈcit de l'histoire pop. Eh bien en deux titres live tous ces a priori tombent. Mises ý nu, leurs chansons dÈvoilent toute leur sensibilitÈ et tout leur charme. S'il n'y a pas d'inÈdit sur ce ep, ce n'est pas grave car les chansons qui y figurent prennent un tout autre tour. Elles deviennent humaines, fragiles et jolies. Il n'y a peut-Ítre pas les mÍmes fÍlures que dans les chansons de Beulah mais il y a certainement le mÍme sourire sur mes lËvres.
Extrait : Air Guitar

hefnerHEFNER - I Took Her Love For Granted
(Too Pure)
Que dire de ce groupe qui passe tour ý tour des mÈlodies ÈclairÈes des Belle & Sebastian de "If You're Feeling Sinister" ý une copie baveuse d'un Violentes Femmes jouÈe ý deux ý l'heure par un orchestre de bal bourrÈ ý la mauvaise biËre ? Ca commence pourtant pas mal avec un "I Took Her Love For Granted" qui, une fois passÈ l'Ècueil de la voix du chanteur, se dÈroule sans anicroches dans un format de pop quasi parfaite. Mais Áa enchaÓne vraiment mal avec un "A Belly Full Of Babies" trËs difficilement supportable, une sorte d'anti-chanson comme Steve Mc Queen est un anti-hÈros. Et Áa se termine sur une version rabougrie de "To Hide A Little Thought" qui bien qu'attachante ne lËve jamais la tÍte trËs haut. Hefner Èternel second.
Extrait : I Took Her Love For Granted

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews