Singles - Saint Etienne - Bertrand Burgalat - Rosita - Cello

15/05/2000, par mr modular | Singles en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SIMPLES en bref - par mr modular

SAINT ETIENNE - How We Used To LiveSAINT ETIENNE - How We Used To Live
(Mantra / Import)
Surprenant. Non pas que Saint Etienne se mette à faire du heavy-metal mais parce que le titre "How We Used To Live" dure près de 9 minutes ! Suicide commercial ? Peut-être pas, car il y a trois versions en une : le titre démarre avec une production de Sean O'Hagan très claire, ambiance coin du feu, guitare et bouts de harpe. Puis embraye sous une forme plus électro-pop, forme où Saint Etienne était passé maître dès ses débuts ("Avenue"). Et enfin se termine calmement, porté par une contrebasse assez jazzy. Les deux inédits qui complètent ce single cinq titres laissent entrevoir une nouvelle facette du groupe. Etonnante. Signalons le remix de Dot Allison qui prouve, si besoin est, que la demoiselle a vraiment quelques boulons rouillés dans la cafetière.

CELLO - Mes Deux JoursCELLO - Mes Deux Jours
(Independent Records / Import)

L'extrême vitalité de la scène pop espagnole tend à nous faire oublier que le Portugal existe, là-bas au bout de la péninsule ibérique. Et il s'y passe des choses. Pour preuve, ce single de Cello qui a le courage d'aller là où les Cocteau Twins n'ont jamais osé aller après les maxis de 1995. A savoir concilier voix et mélodies aériennes et électronique résolument moderne. Ce single entêtant décline en quatre relectures le titre "Mes Deux Jours" (oui, Monsieur ! Parce qu'en plus ils chantent en Français), avec une petite préférence pour le MH Red Room Mix.

Contact : cello_o_phonic@hotmail.com

 BERTRAND BURGALAT - OK Bertrand
BERTRAND BURGALAT
- OK Bertrand
(Tricatel / Source)
"OK Bertrand" ou comment faire un joli pied de nez à tous les détracteurs de Tricatel. Une belle démonstration que ce label n'est aucunement attaché à un certain passé mais résolument moderne. "Attention Amiante" qui ouvre ce single est absolument inclassable. Parce qu'il faut faire vite disons que c'est un croisement entre breakbeat et esprit gainsbourien. Mais c'est bien plus que cela. "OK Scorpio" où April March pose sa voix délicate est le seul titre chanté de ce single. Et puis comment ne pas avoir envie d'écouter un morceau qui s'appelle "Jalousies et Tomettes"? C'est tellement délicieux. Vivement l'album.

 ROSITA - Santa Poca's Dream EP
ROSITA - Santa Poca's Dream EP
(ZubiZaretta / Grand Royal)
Boudée en France, la pop de Kenickie a remporté un certain succès outre-manche dans les années 1996 / 1997. Malgré cela, le groupe explosa en plein vol après deux albums gavés de tubes pop sucrés. Deux anciennes de Kenickie reviennent sous le nom de Rosita en délaissant leur ancien penchant britpop pour lorgner méchamment vers les USA. Le titre de l'excellent premier morceau ("Santa Poca's Dream") est assez éloquent et "Down Here" qui le suit est une balade à cheval à l'ombre d'un canyon. Ce EP est achevé d'une balle de colt par un instrumental rageur plus futé que toute la discographie d'Elastica. 3 morceaux en 7 minutes, ça c'est pop.

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals