Singles - Coldplay, Saloon, Broadcast, Placebo, Tompaulin

23/08/2000, par Gildas | Singles en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SIMPLES en bref - par Gildas

COLDPLAY - YellowCOLDPLAY - Yellow
(Domino)

Coldplay pourrait n'Ítre qu'un des ÈniËmes nouveaux bourgeons prometteurs de la britpop nouvelle vague, mais la qualitÈ de leurs deux prÈcÈdents ep et leurs diverses prestations scÈniques ont ÈtÈ plus que convaincantes. Ce premier ep grand format (distribution correcte) recËle leur "tube" ý eux, "Yellow", et deux inÈdits ý l'Èclectisme de bon gošt. Parfois, on a l'impression que Coldplay chasse plusieurs liËvres ý la fois et la voix du chanteur est tout de mÍme un peu faible, mais tout cela reste trËs honnÍte et suffisamment convaincant pour se lancer dans l'Ècoute de l'album.

SALOON - ElectronSALOON - Electron
(Bearos Records)
Nouveau 45T pour Saloon et nouvelle rÈussite. Ce nouveau ep est leur tout meilleur ý ce jour. "Electron" reprend la route entamÈe par "Shopping", le prÈcËdent ep, et dÈvoile un peu plus la jolie voix d'Amanda qui musarde allËgrement sur une douce mÈlodie spacepop agrÈmentÈe de nappes de violon du plus bel effet. "Sueno Escolar", en face B, creuse un sillon un peu plus expÈrimental et ravit par l'emploi de samples de voix d'Ècoliers. DÈpassant des sommets ý chaque nouvelle sortie, Saloon c'est un peu notre alpiniste pop ý nous.

BROADCAST - Come On Let's GoBROADCAST - Come On Let's Go
(Nude)
Broadcast poursuit son petit bonhomme de chemin, en intrus bienvenu dans le catalogue WARP. Pour son troisiËme (quatriËme ?) ep extrait de l'album, Broadcast revient sur le dÈbut des annÈes 90 et nous gratifie d'une prestation de bon ton entre noisy pop et nappes brumeuses, ý mi-chemin entre My Bloody Valentine (encore eux) et les Pale Saints. La voix de Trish convient parfaitement bien ý cet exercice de style et le ton correspond parfaitement ý la bande son idÈale des fins de soirÈes estivales.

PLACEBO - Taste In MenPLACEBO - Taste In Men
"La harpie bisexuelle revient" : c'est comme ca que certains chroniqueurs anglo-saxons ont saluÈ la publication du nouveau ep de Placebo. En fait de harpie, il n'en est point question. Brian Molko maÓtrise de mieux en mieux sa voix et le lipgloss lui sied ý ravir ! "Taste In Men" roule des mÈcaniques sur la sono gr’ce ý une basse gros son, ý une rythmique mÈchamment allumÈe et ý un texte sans concessions. Les inÈdits des faces B (dont une reprise lourdingue de Robert Palmer) laissent un peu l'auditeur sur sa faim, mais les remixes qui les suivent dÈmontrent l'efficacitÈ des compositions du groupe qui, mÍme triturÈes dans tous les sens, restent trËs trËs trËs impressionnantes.

TOMPAULIN - SlenderTOMPAULIN - Slender
Un 45T pour finir, et pas n'importe lequel en plus, puisqu'il s'agit de Tompaulin. Qui ca ? Tompaulin enfin, vous ne connaissez pas ? Eh bien non, personne ne connaÓt et c'est bien Áa le drame. En l'espace de deux titres poppy ý souhait, b’tis en forme d'escalier rythmique vous vrillant le cerveau, Tompaulin devient aussi crucial que... "If You're Feeling Sinister" de qui-vous-savez, mais en mieux. Pas d'entourloupe ici, que de la pure pop et de la bonne volontÈ. Un 45T ý savourer tout l'ÈtÈ.

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog