Singles - PJ Harvey, Goldfrapp, The Divine Comedy, I am Kloot

22/04/2001, par Gildas | Singles en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SINGLES - par Gildas

THE THE -DIVINE COMEDY - Love what you doDIVINE COMEDY - Love what you do
(Parlophone / EMI)
Stop a l'emphase, retour aux sources. Pas d'orchestre, pas de quintet, même pas la trace d'un seul violon alors que le passage à une major aurait pu lui permettre de continuer dans la lignée "Scott Walker rencontre le Royal Philharmonic Orchestra", Neil Hannon préfère revenir à plus de simplicité. Une guitare, un peu d'orgue, des bâtons magiques pour la rythmique et le tour est joué. Tout dans la délicatesse et la légèreté, Divine Comedy a perdu des tonnes d'arrogance et gagne une nouvelle crédibilité. Les face b cachent une grossière erreur ("soul trader") mais deux morceaux très réussis ("you" et "take me to the monastry") preuve que l'influence des autres membres du groupe a, finalement, été bénéfique aux composition de Neil.

PJ HARVEY A place called homePJ HARVEY - A Place Called Home
(Island)

A demie surprises, à demie poseuses et à demie nues, les chansons de PJ sont comme elle est sur la pochette de ce ep. Parfaitement innocente mais pas tout à fait sincère, naturelle et pourtant apprêtée. Il semble que PJ ait décidé de ne plus se livrer totalement et si les chansons perdent l'effet de surprise total et déroutant qui faisait la marque déposée de PJ Harvey elles y gagnent un certain je-ne-sais-quoi, un colorant artificiel qui les rend plus attrayantes mais leur enlève le doux parfum de l'innocence. Sur l'album, ce colorant uniformise et tue le plaisir. Sur le ep, il passe beaucoup mieux. Mieux dosé peut-être, moins écoeurant sûrement.

I AM KLOOT Dark StarI AM KLOOT - Dark Star
(We Love You / Wall Of Sound)

Fer de lance de We Love You, le nouveau "label pop dans le vent", I am kloot s'est déjà fait remarquer par deux ep quasi parfait et par une contribution extraordinaire à "We Love Yule" le ep de Noël du label. Au delà du nom idiot et des paroles pas très délicates la maîtrise de la mélodie et des ambiances pop est assez fascinante. Dans "Rain Man" Dustin Hoffman joue un idiot/savant complètement perdu pour ce monde mais malgré tout incroyablement doué. I am Kloot c'est un peu (beaucoup) la même chose, un QI de 12 mais un don inné de la mélodie qui fait mouche à tous les coups ("to you" et "Titanic" face b que bien des groupes voudraient en face a). Alors vivent les singes savants et préparons-nous pour toute une année au chaud de leurs berceuses en ouate pop.

GOLDFRAPP HumanGOLDFRAPP - Human
(Mute)

Le cas Goldfrapp est surprenant (à défaut d'être passionnant) : parfois sous Portishead (voire pire, sous Propellerheads) - parfois nouveaux Baccharach, Goldfrapp ne sait pas vraiment que faire de ses dix neurones et change d'avis comme de chemise. Ici c'est à la BO d'un James Bond de pacotille que le duo s'attaque et il faut bien le dire, les atours en lamée et col pelle a tarte leur vont bien. Malheureusement pour eux ils savent trop bien s'entourer et dès que Calexico s'embarque dans une relecture mexicaine d' "Human" on s'aperçoit bien vite que l'on préfère le sombrero aux pattes d'eph.
 

Gildas

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews