Singles - Depeche Mode, Cinerama, Mull Historical Society, Kings of Convenience

08/05/2001, par Gildas | Singles en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SINGLES - par Gildas

DEPECHE MODE - Dream On
(Mute / Labels)
DEPECHE MODE - Dream OnPremière chanson échappée d'"exiter" le nouvel album du désormais trio. Dream On ne change rien à la "recette Depeche Mode" instantanément reconnue grâce à la voix et aux guitares qui tirent vers les basses. "Dream On" c'est du Depeche Mode taillé pour la route. Bien balancé, équilibré avec juste suffisamment de fêlure pour attirer l'attention. Côté face B les remixes sont remarquables. Aux côtés de notre Bertrand National ; Dave Clarke livre un remix acoustique dépouillé, entièrement dégraissé tout en nerf et en os tout comme Gahan sous héro. Octagon et Kid 606 quant à eux modernisent le son de DM et mêlent ce qu'il faut d'expérimentation ou de hip hop pour l'agrandir, cette fêlure.

CINERAMA - SupermanCINERAMA - Superman
(scopitone)

Ca y est David Gedge s'est réconcilié avec son passé, il l'a dit il rejouera des chansons du Wedding Present sur scène. Et sur les Faces b de " Superman " on sent un peu des weddoes revenir à pas de loup. "Starry Eyed" aurait pu trouver sa place sur l'un des derniers albums. " Superman " par contre est du Cinerama pur jus, mélodie souple, voix féminine en support, flûte gentille et sucrée et texte misérabiliste en sus. Si je n'aimait pas autant Monsieur Gedge, je me risquerais à dire qu'il se répète un peu mais il faut bien l'avouer c'est quand il est comme ca que je le préfère.

MULL HISTORICAL SOCIETY - I TriedMULL HISTORICAL SOCIETY - I Tried
(Tugboat)

Un peu pingre la société historique de Mull. Seulement 2 titres sur leur ep. D'accord ils sont pas mal leurs 2 titres, mais 7 minutes de musique, ça passe vite et il est bien difficile de se faire une opinion sur ce groupe mystérieux. Une balade romantico passéiste à la mode misérabiliste ("Me, me, me I am determined to be a loser") avec des claviers bizarroïdes et des guitares sympathique qui s'énerve de temps en temps un peu comme Calc le sourire en moins et une chanson dont le début rappelle Procol Harum avant de virer lentement vers une sorte de Belle and Sebastian qui aurait avalé une boite de tranxène et racheté les orgues des Charlatans. Un ami les décrivait en évoquant Arab Strap reprenant Procol Harum... Je crois que c'est la formule qui colle le mieux.

KINGS OF CONVENIENCE - Toxic GirlKINGS OF CONVENIENCE - Toxic Girl
(Source)

Les Kings Of Convenience commencent a faire tourner les têtes de ce cote ci de la Manche alors pour le deuxième extrait de "Quiet is the new loud" Source a fait les choses en grand. 2 ep, 3 titres sur chaque ep et une vidéo attachante... Très sympa pour les fans et suffisamment attractif pour attirer les retardataires qui résisteraient encore au charme des Norvégiens. "Winning a battle Losing the war" remixé par J-walk est absolument sublime et la reprise toute en échos de "Once around the block" prouve que Badly Drawn Boy n'est qu'un patachon débraillé et arrogant qui pourrait faire tellement mieux s'il s'appliquait. Rien que pour cette leçon d'interprétation les Kings Of Convenience méritent une médaille.

 

Gildas

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog