Singles - Tan Sleeve, Wall of Orchids, Flannelmouth

20/11/2002, par Guillaume Sautereau | Singles en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SINGLES - par Guillaume

TAN SLEEVE - Fall LoveTAN SLEEVE - Fall Love
(Bus Stop / Parasol)
Je ne sais même plus comment appeler ça, à force. Des belles mélodies, de jolies voix, des choeurs à la tierce, un piano léger, quelques guitares acoustiques... des chansons qui caressent l'épiderme et qui feraient fondre plus d'un dur à cuire pour peu qu'il y prête l'oreille. Les ep se suivent chez Bus Stop (à qui les Américains doivent, depuis plus de 10 ans, les sorties dans leur beau pays très grand de quelques singles de Saint Christopher ou des Sneetches), se ressemblent, et c'est tant mieux. Steve Barry et Lane Steinberg ont beau jouer les Simon & Garfunkel d'opérette sur la pochette de leur single, ils n'en délivrent pas moins quatre titres de pop sentimentale et intemporelle. Pop dans tous les sens du terme, et pourtant (donc ?) condamnés à l'obscurité et à l'oubli. Inutile de préciser que c'est introuvable en France. Et dire qu'au Japon ces deux gars-là sortent des disques chez EMI. Les vieux fans du Beautiful South ou des Zombies feraient bien tout de même de tendre une oreille.

WALL OF ORCHIDS - Great BlueWALL OF ORCHIDS - Great Blue
(Bus Stop / Parasol)
Livré à lui-même, l'ami Lane Steinberg démontre un peu plus laborieusement ses talents. Ce garçon a la chance de disposer du studio d'enregistrement dont il a la garde pendant les heures creuses et pourtant la production de ses morceaux évoque plus celle des derniers efforts de Martin Newell (et ce n'est pas un compliment) que des symphonies de poche des Beach Boys : batteries en carton pâte, synthés en polystyrène. L'écrin n'est donc pas à la hauteur, et du coup les petits excès d'enthousiasme passent moins bien ("Great Blue"). Dommage, car en deux occasions ("No One Is Looking At The Rain", digne face B d'XTC période Mummer et "Come Back To Me"), Lane prouve qu'il demeure nettement sur le bon chemin.

FLANNELMOUTH - I've Seen Nothing YetFLANNELMOUTH - I've Seen Nothing Yet
(Autoproduction)
Chez les scandinaves de Flannelmouth, on a le revival original : comme l'impressionnant Tuomo Kuusi a une voix assez proche de celle de Martin Rossiter (chanteur de Gene... groupe aujourd'hui pathétique et dont les débuts furent sous-estimés pour cause de clonage de Morrissey trop prononcé) , on navigue dans les eaux très classes du songwriting élégant dans lesquelles s'ébattaient il y a une dizaine d'années nos dandys favoris, Morrissey, Brett Anderson (sur "Last Exit") ou donc Martin Rossiter ("Lost and Found" ou, pis, "Dead Moody"). Avec un sens consommé du mélodrame, quelques trouvailles instrumentales fort pertinentes et subtiles (piano, Wurlitzer, orgue, mellotron sont de la partie) et surtout des morceaux pas totalement ridicules, ces finlandais sont sur la bonne voie. Quand ils s'expriment un peu plus énergiquement, comme sur "Dead Moody", ils sont même à deux doigts de mériter que la hype "retour du rock'n'roll" de saison ne se jette avidement sur eux mais loupent le coche par manque de concision. La prochaine fois ?

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews