Singles - Syd Matters, Telefon Tel Aviv, The Fall

11/12/2002, par Guillaume Sautereau | Singles en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SINGLES - par Guillaume

SYD MATTERS - End & Start AgainSYD MATTERS - End & Start Again
(Third Side / Chronowax)
Mais qui est donc Syd Matters ? Le label parisien Third Side, dont c'est seulement la deuxième sortie, joue pour l'instant la carte du mystère. Peu importe, car quand cet (ou ces ?) inconnu déballe son folk rouillé et aérien, nimbé d'électronique, sur ces deux premiers titres (seulement deux), ces questions superflues se font illico la malle. Il y a d'abord "End & Start Again", qui pour être magnifiquement arrangée (guitare, piano, guitare, voix, tout est parfait), n'en oublie pas par ailleurs d'être une petite merveille de songwriting, et le tout me fait bizarrement penser au meilleur Blue Nile (ce qui place la barre assez haut). Bref, inclassable et magique. Sous des atours a priori un peu plus humbles, "Bones" s'avère du même tonneau, simple donc, mais magnifiquement enluminée par claviers et boucles synthétiques, malgré une fin un peu frustrante. Un EP est prévu pour janvier, un album ensuite. Inutile de vous dire que Syd Matters vient de rejoindre Sébastien Schuller sur la très select liste des petits jeunots dont on attend énormément.

TELEFON TEL AVIV - Immediate Action #8TELEFON TEL AVIV - Immediate Action #8
(Hefty / Chronowax)
Même au rayon électro, un morceau magnifique, c'est parfois très simple. Il suffit de quatre accords, de quelques bidouillages sonores habituelles mais ici produits de main de maître, et, dernier ingrédient et non des moindres, de la voix magique de Lindsay Anderson (L'Altra), comme abandonnée aux trafics abstraits de Joshua Eustis et Charles Cooper, plongée dans un grand bain d'électrons. La suite, c'est un remix de "TTV" par Slicker, plus direct et moins ambiant que la version de l'album, "8 Track Project Cut", une demo à haute valeur documentaire puisque c'est grâce à elle que Telefon Tel Aviv a signé chez Hefty, et un remix de Prefuse 73, qui crée quelques habiles remous à la surface de "Farenheit Fair Enough" à coups de break beats savants. Très très bon cru, aussi indispensable que l'album, ne serait-ce que pour la grâce du premier titre.

THE FALL - The Fall vs 2003THE FALL - The Fall vs 2003
(Action Records / Import)
Fidèle au poste, l'atrabilaire Mark E. Smith, et envers et contre tout, y compris contre l'année 2003 (qui, jusqu'à preuve du contraire, ne lui a encore rien fait). Après quelques gargouillis synthétiques, c'est d'une hallucinante voix doublée et trafiquée que Mark E. Smith lance donc le monstrueux "Susan vs youthclub" sur ce qui doit être son 4678ème single : la pauvre Susan a un accident et est ramenée tout à trac et telle quelle à l'époque de ses seize ans, se regarde dans un miroir et... la suite est plus confuse, mais il semblerait que Badly Drawn Boy en prenne au passage pour son grade. D'un point de vue musical, c'est plutôt du côté de Primal Scream qu'il faudrait aller chercher (monstrueux, on vous dit), mais en plus fort, plus déglingué, plus extrême... The Fall, quoi. La face B est plus calme, mais pas moins tordue. Parfait pour se remettre en tête que plus de 25 ans après ses débuts, Mark E. Smith est toujours au top. Et un nouvel - le 712ème ? - album suivra en 2003, sans doute après une 178ème Peel Session. Chic.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews