Singles - Iron and Wine, Jon Auer and Ken Stringfellow

24/12/2003, par Laurent Vaissière | Singles en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

SINGLES par Laurent


IRON & WINE - The Sea and the RhythmIRON & WINE - The Sea and the Rhythm
(Sub pop/ Chronowax)

En 21 minutes, ce cinq titres prolonge la délicate mélancolie du premier album d'Iron and Wine paru l'année dernière. A première vue, rien de nouveau sous le soleil (ou à l'horizon) : une douce musique pop-folk intégralement acoustique portée par la voix embrumée du seul capitaine à bord du navire, Sam Beam. Dans un genre largement balisé (qui a fait mieux dans ce style que les Scud Mountain Boys ou Damien Jurado de toutes façons ?) voire encombré, il faut quelques écoutes pour trouver quelque intérêt à cet ep - trop de discrétion distrait parfois l'auditeur. Comme souvent, la rédemption tient à une seule chanson, la dernière, belle comme un automne au bord de la mer : "Someday the Waves". Des harmonies dignes de Crosby Stills Nash and Young, une guitare slide paresseuse et un banjo lointain provoquent soudainement un langoureux et délicieux sentiment d'abandon. Ou comment une pépite transforme le rafiot déglingué en galion royal.

JON AUER/KEN STRINGFELLOW - Private SidesJON AUER/KEN STRINGFELLOW - Private Sides
(Rykodisk / Naïve)
On est content d'avoir des nouvelles des Posies (le meilleur groupe power-pop des 90s, seul capable d'allier élégamment sensibilité et électricité, subtilité et puissance). Enfin... plus exactement des deux Posies en chef, rassemblés mais pas réunis le temps d'un split ep. Où l'on retrouve habileté pop ("Beautiful" de Jon Auer), énergie amère ("Prequel" de Ken Stringfellow) et la dose de surprise nécessaire (la reprise du "Ask Me No Questions" de Bridget St-John par Stringfellow) de la part des deux chanteurs-compositeurs. Pour le moment Ken Stringfellow mène Jon Auer de deux albums (dont le merveilleux Touched) à zéro, mais on annonce la sortie prochaine du premier lp de ce dernier. En espérant un "vrai disque" commun de la part des quasi-jumeaux Posies dans l'avenir. I can dream all day...

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews